skip to Main Content

COMMENT ISOLER LES COMBLES ?

Comment isoler les combles ? Voici une question que vous vous posez certainement si vous comptez entreprendre des travaux d’isolation pour votre logement. Découvrez quelles sont les meilleures techniques d’isolation des combles, ainsi que les matériaux isolants les plus utilisés.

Pourquoi isoler les combles ?

L’isolation des combles permet de fortement limiter la déperdition thermique d’un bâtiment. Sachant que 30% de la chaleur s’échappe par le toit, les travaux d’isolation des combles sont prioritaires par rapport aux travaux d’isolation des murs ou du sol. Ils seront les plus efficaces en termes d’isolation thermique.

Les combles sont les espaces qui séparent le dernier plancher d’un bâtiment et son toit. Il s’agit d’un espace d’air, et le phénomène de convection provoque la montée de la chaleur. C’est la raison pour laquelle la chaleur s’échappe principalement par les combles. En les isolant, on empêche la chaleur de s’échapper.

Au contraire, pendant l’été, l’isolation des combles peut empêcher la chaleur d’entrer et donc de garder une certaine fraîcheur. En effet, les combles sont souvent exposés à la chaleur pendant l’été. Une bonne isolation permet d’empêcher l’entrée d’air chaud, et donc de préserver plus longtemps la fraîcheur. Ainsi, des combles bien isolés garantissent un meilleur confort au quotidien tout au long de l’année.

Ce n’est pas le seul avantage. L’isolation des combles permet aussi de réaliser des économies sur la facture de chauffage, puisque le logement est mieux protégé contre le froid et conserve la chaleur.

Par extension, l’économie de chauffage au gaz ou à l’électricité permet aussi de réduire les émissions de gaz à effet de serre du logement et donc de contribuer à préserver l’environnement. En outre, de nombreux matériaux isolants offrent à la fois une isolation thermique et une isolation acoustique. Là encore, le confort quotidien s’en trouvera accru.

Comment isoler les combles ? Quelle technique utiliser ?

Il existe différentes méthodes pour isoler ses combles. Toutefois, avant de choisir la technique qui convient à votre situation, il est nécessaire de distinguer les deux principales catégories de combles : perdus ou aménagés.

Les combles perdus, que l’on appelle aussi combles non aménageables ou combles visitables, sont des combles qu’il n’est pas possible d’aménage. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. La hauteur libre peut par exemple être insuffisante (inférieure à 1m80), ou les bois de la charpente peuvent être mal disposés. Si les fermettes de la charpente sont enchevêtrées, il est impossible d’aménager les combles. Il en va de même si la pente du toit est inférieure à 30°.

Au contraire, les combles aménageables (aussi appelés combles accessibles ou combles habitables) peuvent être aménagés en lieux de vie. Les combles sont aménageables lorsque leur hauteur libre moyenne est supérieure à 1,80 mètres, si la pente du toit est supérieure à 30°, et si la charpente est en configuration retroussée, à la mansarde, à surcroît, ou à la Philibert Delorme.

En plus du type de comble, la technique d’isolation à employer dépend du type de charpente (traditionnelle ou industrialisée), de l’accessibilité des combles et d’autres critères. Il est donc nécessaire de bien étudier vos combles pour choisir la technique optimale.

Comment isoler les combles perdus ?

Pour isoler les combles perdus, on opte généralement pour une isolation par l’intérieur en posant un matériau isolant au sol directement sur le plancher des combles. En fonction du matériau isolant choisi et de la configuration des combles, il existe plusieurs techniques pour poser l’isolant au sol.

S’il n’y a pas d’accès pratique aux combles perdus, on opte généralement pour le soufflage mécanique. Cette technique consiste à utiliser une machine pour insuffler l’isolant en vrac sur les combles. Cette solution présente l’avantage d’être très rapide à mettre en oeuvre. En général, les matériaux choisis pour le soufflage mécanique sont la laine de roche et la laine de verre.

Si l’on opte pour des matériaux isolants plus fragiles, tels que la ouate de cellulose, la technique à privilégier est celle de l’épandage manuel. Comme son nom l’indique, cette méthode consiste à poser l’isolant manuellement.

Enfin, dans une situation où les combles perdus sont accessibles, on peut opter pour une pose d’isolant en panneaux ou en rouleaux. Après l’avoir découpé pour s’assurer de son homogénéité, l’isolant pourra être déposé sur le plancher ou entre les solives des combles.

Comment isoler les combles aménageables ?

Pour isoler les combles aménageables, on privilégie le plus souvent une exploitation des rampants (intérieur des pentes de la toiture) pour isoler les combles par l’intérieur. Dans ce cas, on agrafe un isolant en rouleaux ou en plaques à l’intérieur du toit. Pour cause, l’isolation au sol empêche l’aménagement des combles. Cette solution permet de laisser le sol accessible, même si elle diminue la hauteur disponible.

En fonction du type de charpente, de la configuration de la soupente, et du type de plancher des combles, plusieurs options sont disponibles pour l’isolation des rampants. Si la charpente est industrielle, on déploie généralement une couche unique de laine sous les chevrons. Les panneaux d’isolant recouvrent toute la surface entre le toit et les cloisons. Cette méthode est efficace, mais réduit le volume de la pièce. En effet, la couche d’isolant occupe une épaisseur d’environ 25 cm, à soustraire de la hauteur du plafond. Pour être habitable, la hauteur du plafond doit être au minimum de 1m80.

Une alternative consiste à appliquer une première couche entre les chevrons, et une seconde couche sous les chevrons entre les pannes à l’aide de suspente et d’une ossature en bois ou en métal. Cette ossature permettra aussi de porter le futur parement. Il est important de garder un vide entre les deux couches pour l’aération. Ce type d’isolation occupe une épaisseur d’environ 20 cm.

Comment isoler les combles par l'extérieur

Pour préserver le volume intérieur des combles, on peut aussi opter pour une isolation des combles par l’extérieur. Cette méthode permet aussi un meilleur rendu esthétique puisque la charpente reste apparente. En revanche, l’isolation par l’extérieur est toutefois largement plus onéreuse et complexe à mettre en oeuvre. En moyenne, le prix est trois fois plus élevé.

Le matériau isolant sera alors posé entre les éléments de la charpente et la toiture en utilisant la technique du sarking, des caissons chevronnés ou du sandwich. La méthode du sarking consiste à poser plusieurs panneaux directement sur le chevronnage : le platelage, le pare-vapeur, l’isolant, l’écran de sous toiture, le contre lattage, les liteaux et enfin la couverture du toit. Le sarking n’est utilisable que pour les toits en pente.

La technique des caissons chevronnés quant à elle consiste à utiliser un caisson regroupant toutes les composantes de l’isolant. Cette technique n’est pas adaptée pour les charpentes en fermettes industrielles.

La technique dite “ en sandwich “ consiste à assembler plusieurs caissons chevronnés pour une réduction optimale des ponts thermiques. Il existe également d’autres techniques d’isolation des combles par l’extérieur, comme celle du détuilage ou de la surélévation de la toiture.

L'isolation des combles en charpente

Comment isoler les combles en charpente traditionnelle ?

Comme évoqué précédemment, le choix de la méthode d’isolation dépend aussi du type de charpente. Dans le cas d’une charpente traditionnelle, l’isolant est posé entre les chevrons. Si l’on applique une seule couche sur l’ensemble du rampant, les niveaux de résistance thermiques visés pour répondre aux exigences réglementaires et aux exigences de confort ne seront pas atteints. Il est donc préférable d’opter pour une double couche. La première couche d’isolant nu placé entre les chevrons devra donc être combinée avec une seconde couche placée entre les pannes. Il est possible d’y ajouter un pare-vapeur orienté côté intérieur ou chauffé.

Comment isoler les combles en charpente traditionnelle ?

Comme évoqué précédemment, le choix de la méthode d’isolation dépend aussi du type de charpente. Dans le cas d’une charpente traditionnelle, l’isolant est posé entre les chevrons. Si l’on applique une seule couche sur l’ensemble du rampant, les niveaux de résistance thermiques visés pour répondre aux exigences réglementaires et aux exigences de confort ne seront pas atteints. Il est donc préférable d’opter pour une double couche. La première couche d’isolant nu placé entre les chevrons devra donc être combinée avec une seconde couche placée entre les pannes. Il est possible d’y ajouter un pare-vapeur orienté côté intérieur ou chauffé.

Comment isoler les combles en charpente fermettes industrielles ?

Dans le cas d’une charpente de type fermettes industrielles, on peut opter pour une seule couche ou pour deux couches d’isolant. L’isolant peut être posé entre fermettes ou sous fermettes.

Si l’on opte pour une pose entre fermettes, on choisira un isolant semi-rigide en panneaux ou en rouleaux. Celui-ci sera inséré sans toucher les liteaux ou l’écran de sous toiture, à moins que sa perméance à la vapeur d’eau soit suffisamment élevée. Il est possible que l’isolant comporte un pare-vapeur côté intérieur, mais la première couche posée entre fermettes doit être nue. La seconde couche posée sous fermettes permet quant à elle de limiter le pont thermique. Enfin, un pare-vapeur indépendant et continu sert à finaliser l’isolation côté intérieur. En plus de son rôle de pare-vapeur, il fait office de membrane d’étanchéité à l’air (obligatoire sur les chantiers neufs).

Faire appel à un professionnel pour l'isolation des combles

Quelle que soit la méthode sélectionnée, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel pour la pose de l’isolant. Ceci permet non seulement de garantir l’efficacité de l’isolation, mais aussi de profiter de différentes aides financières comme le crédit d’impôt ou les primes énergie.

Certes, isoler les combles soi-même peut permettre de faire des économies, mais il s’agit d’un chantier ample et minutieux rendant les travaux très compliqués. En réalisant les travaux vous-même, vous risquez d’oublier des fuites et l’isolation sera sans doute moins durable qu’avec un artisan.

Quels sont les principaux matériaux utilisés pour l’isolation des combles ?

Il existe un grand nombre de matériaux isolants utilisables pour l’isolation des combles, mais certains sont plus utilisés que d’autres. Parmi les plus populaires, on compte la laine de verre, la laine de roche, la ouate de cellulose, ou encore les laines d’origine végétale et animale.

La laine de verre est le matériau le plus utilisé en France. Plus de 75% de foyers français en sont équipés. Sa popularité est en grande partie liée à son excellent rapport qualité-prix.

La laine de roche est appréciée pour l’isolation complète qu’elle apporte. En effet, en plus d’une isolation thermique, ce matériau apporte une isolation acoustique, et permet aussi d’accroître la résistance à l’eau, aux incendies et aux termites.
Les laines végétales et animales, telles que la laine de mouton, de coton, de chanvre ou le liège expansé, sont populaires de par leur caractère naturel. Enfin, la ouate de cellulose est considérée comme le matériau isolant le plus écologique.

Parallèlement à l’isolation thermique, il est possible de procéder à l’isolation phonique des combles. Pour ce faire, on utilise généralement de la laine minérale.

Comment isoler les combles d’un toit-terrasse ?

En ce qui concerne l’isolation, un toit-terrasse nécessite une approche différente d’un toit en pente. L’isolation d’un tel toit sera obligatoirement réalisée par l’extérieur. Il est important d’assurer une étanchéité infaillible. L’isolation doit donc faciliter l’écoulement de l’eau afin d’éviter les infiltrations.

En guise de matériaux, on opte souvent pour des panneaux de polystyrène ou des panneaux de laine de roche densifiés. L’isolant sera ensuite recouvert d’un revêtement bitumeux.

Avant d’entreprendre l’isolation d’un toit-terrasse, contactez un couvreur professionnel afin de réaliser un diagnostic précis de l’isolation et de la toiture. Celui-ci pourra ainsi vous proposer les meilleurs aménagements d’isolation thermique pour votre logement.

Découvrez nos derniers articles

Isoler des combles aménageables avec vissage des suspentes

L’isolation des combles est la solution idéale pour économiser d’une façon significative sur la facture…

Lire la suite

Comment isoler les combles perdus à la laine de verre?

Bien isoler les combles perdus ou aménageables permet au propriétaire de s’assurer d’une économie permanente sur…

Lire la suite

Isolation des combles perdus par soufflage de la laine de verre

Isoler les combles permet de réduire jusqu’à 30% sa consommation d’énergie en chauffage. La technique…

Lire la suite

Sur l’isolation thermique des combles perdus

Selon la charpente choisie, les combles peuvent être aménageables ou perdus. Avoir des combles perdus…

Lire la suite

Préserver l’environnement grâce à l’isolation thermique de la toiture

L’isolation de la maison et particulièrement de la toiture, constituent une des actions de l’individu…

Lire la suite

L’isolation des combles perdus

L’isolation des combles est sans doute, une des meilleures façons d’économiser. Les avantages que peut…

Lire la suite

Réussir une isolation

L’isolation des combles en particulier et l’isolation thermique du logement en général, est un investissement…

Lire la suite

5 fausses pistes en isolation thermique des combles

L’isolation thermique a fait l’objet de Réglementions promulguées par l’arrêté du 3 mai 2007, entérinées…

Lire la suite

L’isolation thermique des combles en double couche

L’isolation des combles est une des meilleures solutions d’économie dans un projet de construction, en…

Lire la suite

Techniques et prix d’isolation des combles perdus

Les endroits de la maison qui permettent d’assurer le plus d’économie d’énergie et de confort…

Lire la suite

Optimisation de l’isolation des combles en rénovation

Actuellement, l’efficacité énergétique d’un bâtiment devient un enjeu très important, compte tenu, d’une part des…

Lire la suite

Principes et fonctionnement de l’isolation thermique

Bien isoler sa maison, c’est réduire sa consommation d’énergie en chauffage et climatisation. Autrement dit,…

Lire la suite
Back To Top