skip to Main Content

Tout sur l'isolant en vrac pour combles

L’isolant en vrac convient particulièrement aux combles perdus, difficiles d’accès. Projeté par forte pression à l’aide d’une machine, il se niche dans tous les recoins des combles pour offrir une stabilité à l’isolation. Laissant peu de chance à la formation des ponts thermiques.

Mesure de l'épaisseur d'un isolant en vrac en fibre de verre dans les combles.

Si vous souhaitez effectuer vous-même votre isolation, l’isolant en vrac ne devrait pas vous poser de souci. Facile à réaliser, il ne nécessite pas de découper les matériaux. Ce qui évite en même temps le gaspillage des chutes d’isolant. Mais si vous tenez à vous assurer d’une pose correcte, rien ne vaut les mains habiles d’un professionnel qui ne vous demandera pas alors un prix exorbitant vu que la mise en oeuvre reste simple et facile à faire. Par ailleurs, dans la majorité des cas il ne faut pas plus d’une demi journée pour poser un isolant en vrac.

Importance d’une pare-vapeur avant la pose l’isolant en vrac

La condensation est la transformation des vapeurs d’eau en état solide ou liquide. Très connu pour provoquer des moisissures et d’autres dégâts majeurs dans les parois de la structure, c’est l’ennemi à combattre surtout pour l’isolation thermique.

C’est là qu’intervient le pare-vapeur, indispensable pour supprimer ce phénomène physique. Il s’agit d’une membrane perméable qui va empêcher la stagnation de la vapeur dans les parois. Sans pare-vapeur à la toiture, votre charpente ou votre isolant pourraient vite se dégrader. Posez-le toujours du côté intérieur. Si vous voulez favoriser le séchage en cas d’humidité accidentelle, le frein vapeur est aussi une alternative.

Et pour le passage des gaines électriques, privilégiez les oeillets spécialement conçus à cet effet.

Isolant en vrac pour les combles perdus : quelle épaisseur ?

La résistance thermique à viser est de 7 m2·K/W au minimum pour les combles perdus. Si vous optez pour un isolant traditionnel, cela équivaut à peu près à 30 cm. Cette épaisseur vous permet déjà d’être éligible aux différentes aides financières. Toutefois, nous préconisons une épaisseur de 40 cm pour obtenir une résistance thermique de 10 m2 K/W. Avec cela, vous n’aurez plus à repenser à l’isolation de vos combles et toiture pendant un bon bout de temps. De plus, cela valorise durablement le bâti et vous anticipez les futures réglementations qui seront certainement amenées à être revues.

La technique du soufflage pour mettre en oeuvre l’isolant en vrac

Une machine à souffler va projeter les flocons isolants en vrac dans les combles. Il va ainsi atteindre tous les replis de la pièce. Toutefois, cette technique ne peut s’appliquer que pour les combles perdus. Jamais pour les combles aménagés. Si vous avez un budget restreint, le soufflage d’isolant en vrac est fait pour vous. D’ailleurs, la plupart des artisans RGE y ont recours dans le cadre du dispositif “isolation des combles perdus à 1 euro”.

Globalement, vous avez le choix entre plusieurs isolants en vrac. Parmi les plus utilisés et les plus performants, la ouate de cellulose , la laine minérale (laine de verre ou laine de roche) en vrac et le liège naturel en granulés. Mais la laine de mouton, la laine de bois et la fibre de bois conviennent aussi pour l’isolation des combles. La ouate de cellulose est connue pour sa performance mais peut en rebuter certains à cause de son prix onéreux. Le liège en granulé est aussi très apprécié quoi qu’un peu cher. Si vous voulez un bon rapport qualité/prix, les laines minérales sont tout indiquées. Elles sont respectueuses de l’environnement car recyclables, économiques, d’une grande longévité et résistent bien aux rongeurs.

Découvrez nos derniers articles

Isoler les combles avec de l’ouate de cellulose

Il existe de nombreuses raisons pouvant amener à isoler les…

En savoir plus