fbpx skip to Main Content

Comment installer une isolation sous toiture de comble à fermette ?

Comment Installer Une Isolation Sous Toiture De Comble à Fermette ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

L’isolation sous toiture de votre comble à fermette est une étape importante quand il s’agit de limiter les déperditions thermiques. Ce faisant, vous économiserez jusqu’à 30% d’énergie dans votre logement.

 

Isoler les combles de l’intérieur revient moins cher que de le faire par l’extérieur. En effet, si vous ne prévoyez pas de refaire toute la toiture, il n’est pas indispensable de dépenser autant. Installer une ou deux couches de laines de verre entre les chevrons de votre charpente permettra à votre toit d’être parfaitement étanche.

En quoi consiste l’isolation sous toiture d’un comble à fermette ?

Les enjeux de l’installation d’une isolation sous toiture pour une charpente à fermette sont de tailles. Comme nous l’avons mentionné plus tôt, le toit est le premier responsable de déperdition thermique dans une maison. Isoler les combles revient donc à réduire votre consommation d’énergie. De ce fait, vous bénéficierez d’un meilleur confort thermique chez vous. En d’autres termes, en limitant les pertes de chaleur vous ne serez pas obligés de surchauffer votre logement en hiver.

Par ailleurs, l’isolation sous toiture est également une excellente solution contre l’humidité. D’autant plus que si votre isolation est conforme aux normes, vous pouvez bénéficier de certaines aides financières.


Toutefois, avant d’effectuer vos travaux, il est nécessaire de faire un bilan de votre charpente. Il est question ici d’examiner la structure en quête d’éventuels problèmes liés à l’état des matériaux ou des attaques d’insectes xylophages. Dans ces cas-là, vous devrez d’abord procéder à la réparation de votre charpente avant d’installer l’isolation.

Quel type d’isolant choisir ?

En termes d’isolation sous toiture, la résistance thermique de l’isolant installé entre chaque fermette doit être supérieure ou égale à 8. Précisons, par ailleurs que plus il est épais, plus il est résistant. Toutefois, si vous ne disposez pas d’un écran de sous toiture HPV (Haute Perméabilité à la vapeur d’eau), il faut tenir compte de la tolérance d’épaisseur de l’isolant. 

Il existe une grande variété de matériaux à isolants sur le marché. Néanmoins, une laine à base de minéraux comme la roche ou le verre est la plus utilisée pour l’isolation sous toiture. Sachez qu’entre fermettes, vous devez installer des panneaux ou matelas semi-rigides.

L’isolation sous toiture des combles à fermette : comment faire ?

Pour isoler votre toit, vous pouvez choisir entre une isolation thermique monocouche ou alors en deux couches. Pour rappel, le but de cette opération est de renforcer la résistance thermique de votre toit.

Une couche d’isolant entre fermettes

L’isolation sous toiture de combles en charpente à fermette, les panneaux isolants doivent être posés entre les chevrons. Afin qu’ils soient bien ajustés, vous devez compter une marge rétrécie de 10 à 20mm par rapport aux fermettes. Il faudra alors éviter de toucher les liteaux ou l’écran de sous toiture HPV. Prévoyez une lame d’air de 2 cm pour éviter les problèmes d’humidité.

Pour une isolation en monocouche, vous devez finaliser l’installation en ajoutant une membrane pare-vapeur. Il s’agit d’un film qui limitera la pénétration de vapeur d’eau. Il joue également un rôle important dans l’étanchéité à l’air selon la réglementation environnementale requise.

Notez que si vous optez pour une seule couche d’isolant, elle doit répondre aux exigences, notamment R ≥ 8.

Isolation sous toiture en double couche

Cela va de soi que doubler l’épaisseur des isolants thermiques offre plus de performance en matière de résistance. Entre autres, une double isolation sous toiture permet aussi de limiter l’apparition de pont thermique ce qui est atout très appréciable.

Donc pour cette option, vous devez commencer de la même façon qu’avec une couche unique, la laine de verre entre fermettes. Par contre, la membrane pare-vapeur ne sera installée que plus tard. Autrement dit, pour une isolation en multicouche, un seul pare-vapeur est nécessaire et cette finalisera les travaux d’isolation.

Précisons alors que la première couche doit toujours être posée nue, tandis que la seconde peut être recouverte de kraft. Dans ce cas, le côté krafté doit être du côté chauffé, c’est-à-dire à l’intérieur. Il fera office de pare-vapeur pour votre isolation, donc ce ne sera plus la peine d’en rajouter. La deuxième couche d’isolant s’installe sous fermettes, en fixant des suspentes sur la charpente. La fixation de ces dernières doit être faite avant la pose de la première couche.

Pour une isolation sous toiture en deux couches d’un comble à fermette, référez-vous à des professionnels.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici