skip to Main Content

Isoler les combles : les clés de la réussite

Isoler Les Combles : Les Clés De La Réussite

    Afin de vivre confortablement, soignez bien l’isolation thermique de votre maison. Ainsi, votre toit risque moins de se dégrader. Au moment où vous comptez construire ou aménager les combles de votre maison, il est important de veiller à une bonne résistance de votre toiture afin que votre isolant soit beaucoup plus performant.

    Comment bien isoler les combles

    Les combles constituent la partie de l’habitat où il y a moins de chaleur quand il fait froid à l’extérieur et où la température est insupportable en période de grosses chaleurs. L’isolation des combles est donc indispensable pour équilibrer la température dans la maison. Elle permettra de réduire l’excès de chaleur pendant l’été et réduira les pressions de la toiture pendant l’hiver. Qu’il s’agisse donc d’un comble aménagé en rénovation ou dans leneuf, un système d’isolation thermique vous permettra d’économiser de l’énergie. Mais à part cela, vous aurez aussi un peu plus de confort. Cependant, l’isolation des combles doit-être faite avec le plus grand soin. C’est pourquoi vous devez faire appel à des professionnels pour la réalisation de ce travail. Leurs conseils et leur savoir-faire vous seront d’une aide précieuse.

    Isolation de combles en tant qu’espace habitable

    combles aménagés

     

    L’isolation ne doit pas occuper beaucoup de place dans les combles. Notamment si vous envisagez d’en faire un espace de vie. Néanmoins, il faut savoir qu’en tant que simples compléments d’isolation, les isolants minces ne vont garantir ni l’isolation thermique ni l’isolation acoustique de votre maison. Pour plus d’efficacité, il est conseillé de toujours choisir les matériaux de bonne qualité et surtout approprié à la surface à isoler. Avec des isolants certifiés Acermi ou CE, la performance de votre résistance thermique sera assurée. De plus, des spécialistes ont récemment inventé de nouvelles techniques d’isolation qui vous permettront de gagner plus de place. En comparant les différents modèles d’isolant disponibles, choisissez celui dont la performance thermique est la plus élevée. Celle-ci vous assurera un confort incomparable surtout en hiver.

    La performance de votre isolant

    Au moment où vous effectuez votre achat, choisissez un isolant doté d’une bonne résistance thermique.  C’est un des points clés pour garantir la réussite de votre isolation. Rappelez-vous qu’il s’agit ici d’un investissement durable et peu coûteux. Avant de vous lancer dans les travaux, vous devez savoir que la résistance thermique minimale requise pour une toiture neuve est égale à R=8m².K/W. En rénovation, optez pour un isolant qui équivaut à 6m2.K/W pour un comble aménagé et 7m2.K/W pour un comble perdu.

    Choix de matériaux performants

    Mis à part la résistance thermique requise aussi bien dans l’existant que dans le neuf, vous pouvez bien sûr cibler une résistance supérieure. Vous allez ainsi limiter le refroidissement de votre demeure comme vous allez réduire vos besoins en chauffage. En choisissant des matériaux isolants performants dès le départ, vous augmentez vos chances de réduire drastiquement vos factures d’énergies.

    Et donc, outre les critères sur la résistance thermique, la conductivité thermique et l’épaisseur de l’isolant, l’étanchéité à l’air n’est pour autant pas à négliger. Elle est même  un facteur clé pour la performance de votre isolation. Avant d’appliquer l’isolant, vous devez donc réaliser une membrane d’étanchéité à l’air sur l’ensemble de vos combles. Ce qui inclut à la fois les rampants, le pied droit, et le faux comble dans le cas des combles habitables et le plancher pour les combles perdus. Suivez à la lettre toutes les indications inscrites dans le DTA ou document technique d’application de l’isolant. Rappelons qu’il diffère d’un fabricant à l’autre. Parallèlement, observez scrupuleusement les règles de mise en oeuvre édictées par  le CPT N°3560 ( cahier des prescriptions techniques). Vous y trouverez entre autres l’obligation de recourir à des isolants conditionnés en forme semi-rigides pour le cas des combles aménagés.

    Et toujours dans le but de favoriser cette étanchéité à l’air et dans la mesure du possible, surventilez vos combles au moyen d’une petite ouverture ou d’un système de ventilation de type VMC. L’idéal est que cela se fasse durant la nuit pour apporter une fraîcheur satisfaisante le jour qui suit.

    Complétez vos efforts en misant sur des fenêtres dotées d’un vitrage à isolation thermique renforcée. Les fenêtres à double ou triple vitrage répondent tout à fait à ce critère.  D’ailleurs, si vous les équipez de stores extérieurs ou de volets,  ces derniers vont agir comme un radiateur ou des protections externes et vous évitera d’avoir un air surchauffé sous la toiture.

    La performance de votre isolation est entre vos mains. Sachez qu’une bonne isolation thermique rééquilibre les productions d’énergie au sein d’un habitat. N’oubliez pas en ce sens de fixer la membrane d’étanchéité à l’air sur l’ensemble de vos combles.

    3 truc devis

    * champs obligatoires

    barre fin