fbpx skip to Main Content

Isolation avec de la paille : est-ce intéressant ?

Isolation Avec De La Paille : Est-ce Intéressant ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la paille fait son grand retour sur le domaine de la construction et notamment de l’isolation. En effet, depuis quelque temps, elle constitue un isolant thermique très apprécié, au même titre que les laines minérales, le liège, le chanvre ou la ouate de cellulose. Un ménage sur trois n’hésite pas à l’utiliser. Et si elle séduit autant, c’est parce qu’elle possède des qualités incroyables, malgré ses points faibles.

Les données générales sur la paille

La paille fait partie des isolants biosourcés parce qu’elle est obtenue à partir des matières végétales, le blé. À la différence des produits synthétiques, elle est donc respectueuse de l’environnement. Elle est notamment disponible sous plusieurs formes. Pour ceux et celles souhaitant la mélanger avec les bétons, la paille en vrac est idéale. Pour remplir une ossature en bois, la paille en bloc est recommandée. Par ailleurs, le modèle en bottes reste aussi intéressant pour l’isolation d’une façade ou d’un mur. En ce qui concerne le poids, la botte de paille pèse entre 15 à 20 kg en fonction du modèle choisi.

En tant que  matériaux isolants, la paille est classée dans la catégorie E,  pour sa tenue au feu. Cela signifie qu’elle ne favorise pas la propagation des flammes ni le dégagement de gaz toxique en cas d’incendie. Mais, elle nécessite toutefois la mise en place d’un pare-feu au moment de l’installation. Quant à la performance acoustique de la paille, il faut savoir qu’elle est satisfaisante, car permet d’éviter la propagation des bruits.

La performance thermique de la paille en isolation

En général, la performance isolatrice d’un matériau se mesure en fonction de sa résistance thermique. Plus celui-ci est élevé, plus le produit est meilleur. En ce qui concerne la paille, le chiffre peut atteindre 6 m2.K/W pour un modèle plus épais, c’est-à-dire de 45 cm. Cela répond parfaitement à la règlementation thermique en vigueur. La paille constitue un très bon isolant, parce que grâce à la compression, elle ne favorise pas la circulation de l’air à l’intérieur de la maison. Cela permet donc de prévenir la déperdition thermique. Elle procure également un bon confort d’été.


Toutefois, afin de tirer profit du pouvoir isolant de la paille, encore faut-il l’installer correctement. Sur ce point, il convient de rappeler que la paille est à poser à plat (sens de fibres et support horizontal, perpendiculaires) ou sur chant (sens de fibres et support horizontal, les mêmes). C’est pour le second cas que la performance thermique soit plus satisfaisante, étant donné que cette disposition ne laisse pas passer l’air ambiant.

Un matériau écologique et économique

Comme le processus de fabrication de la paille nécessite peu  d’énergie et qu’elle est recyclable, elle fait partie des isolants les plus écologiques. En raison ce bilan environnemental satisfaisant, l’État accorde des aides financières pour  les personnes optant pour la paille pour l’isolation de leur habitation. Il s’agit généralement des appuis pour les personnes qui engagent des travaux d’isolation pour un logement de plus de  deux ans. Mais, pour en bénéficier, il faudra que l’installation des isolants se fasse par un artisan reconnu garant de l’environnement (RGE).

L’investissement pour une isolation de maison en paille s’avère être  économique. En effet c’est un matériau facile à trouver et qui n’exige pas beaucoup de transformation. Par conséquent, elle s’acquiert à prix  très abordable. A ce propos, la botte de paille est disponible à partir de 4 euros, mais pour celle qui répond aux exigences requises, le prix est autour de 6 euros.

A noter qu’une botte de paille se présente sous  une largeur et une épaisseur constantes égales à 37cm et 47cm, chiffres interchangeables selon la pose (à plat ou en chant).

L’usage multiple de la paille en isolation

La paille s’utilise aussi bien en construction neuve qu’en rénovation. On a recours à la paille :

  • En isolation extérieure de la façade où elle arrive à supprimer en grande partie les ponts thermiques et aussi pour son pouvoir hygroscopique intéressant. Il en est de même pour la toiture (cas de sarking).
  • En isolation intérieure des murs et des cloisons, pour l’isolation aux rampants des combles aménageables et aux plancher des combles perdus. Dans ce dernier cas, il est de bon usage de vérifier au préalable, si le plancher est en mesure de supporter le poids de la botte de paille.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici