skip to Main Content

COMMENT RÉUSSIR L'ISOLATION DES COMBLES PERDUS ?

Comment isoler des combles perdus ? Si vous envisagez de procéder à l’isolation de vos combles perdus, vous vous posez très certainement cette question. Dans ce dossier, nous vous proposons d’y répondre en détail.

Comme vous le savez sans doute, l’isolation des combles permet de conserver la chaleur à l’intérieur d’un bâtiment pendant l’hiver, et de préserver sa fraîcheur pendant l’hiver. Elle le rend aussi étanche à l’humidité, et même aux pollutions sonores. Ainsi, une bonne isolation des combles permet de réduire la consommation d’énergie et d’améliorer le confort du logement.

Cependant, en fonction du type de combles, les méthodes à employer et les matériaux isolants à utiliser ne seront pas les mêmes. L’isolation des combles perdus est différente de l’isolation des combles aménageables. Si vous avez des combles perdus, voici comment isoler vos combles.

Quelle méthode pour l’isolation des combles perdus ?

Les combles perdus sont des combles non aménageables. Les raisons peuvent être diverses. Il peut s’agir d’une hauteur libre moyenne trop faible, ou encore de bois de charpente trop encombrants.

Il existe plusieurs méthodes pour isoler les combles perdus. Le plus souvent, on procède en déroulant le matériau isolant sur le plancher du grenier ou en employant la technique du “ soufflage “.

Isolation des combles perdus avec la technique du soufflage

La technique du soufflage consiste à souffler un isolant sous forme de flocons dans les combles perdus pour le répartir. Cette technique est à la fois performante et rapide, et peut être réalisée dans tous les types de combles. Même si les combles ne sont pas accessibles, on peut créer une trappe d’accès afin de permettre à l’artisan d’effectuer le soufflage.

Les flocons peuvent être constitués de différents matériaux isolants. Les matériaux les plus couramment utilisés sont la ouate de cellulose et la laine. Ces isolants présentent l’avantage de répondre aux critères de performance technique et d’être conformes aux normes anti-incendie.

Précautions et vérifications

Avant de procéder au soufflage, il convient de s’assurer que le sol des combles est en bon état. Celui ne doit pas présenter de traces d’humidité, et doit impérativement être étanche à l’air. En cas d’ouverture destinée à l’aération ou à la ventilation, il est essentiel d’installer des déflecteurs pour éviter que l’isolant ne bouge. Les éventuels spots lumineux devront également être protégés. S’il n’y a pas de plancher, l’isolant sera directement soufflé entre les solives des charpentes.

Une fois cette première vérification effectuée, l’artisan RGE chargé d’isoler les combles évaluera l’épaisseur de l’isolant soufflé dans les combles à l’aide de piges graduées ou “ réglettes “. Ceci permettra de définir l’épaisseur nécessaire pour atteindre les objectifs de résistance thermique. Pour rappel, afin de pouvoir bénéficier du CITE et des primes CEE dans le cadre d’une isolation de combles perdus, la Loi pour la Transition Energétique exige une résistance thermique de R ≥ 7 m◊K/W. En général, cet objectif nécessite une épaisseur minimale de 32 centimètres.

Installation et préparation

L’artisan installe ensuite la machine à souffler, près de l’accès aux combles (trappe, fenêtre ou porte). Le tuyau d’entrée de la machine est relié à un tuyau d’aspiration, tandis que le tuyau de sortie est relié à un tuyau de soufflage.

Il va ensuite préparer environ 4 kg de laine par mètre carré à isoler afin d’obtenir l’épaisseur nécessaire pour atteindre les objectifs de résistance thermique. La laine isolante étant compactée dans les sacs, l’artisan doit d’abord la casser et l’émietter pour pouvoir la souffler.

Pose de l’isolant par soufflage

Une fois que tout est prêt, l’artisan RGE branche la machine. Le tuyau de soufflage est inséré à travers l’accès aux combles, du côté opposé. Attention ! Une fois l’isolant soufflé, il ne faut plus se déplacer dans les combles. Deux artisans sont nécessaires. L’un gère la machine et l’approvisionne en laine, l’autre manipule le tuyau à souffler.

L’artisan maintient le tuyau de soufflage à l’horizontale à environ 1 mètre de haut pour souffler la laine en vrac sur le plancher des combles ou entre les solives. Il est important de souffler la laine de manière uniforme afin d’obtenir une couche régulière. Cette couche doit être suffisamment épaisse pour atteindre les objectifs, mais l’isolant ne doit pas non plus être tassé.

Une fois que tout le plancher des combles perdus est isolé, il est temps de procéder à l’habillage de la trappe à l’aide de panneaux isolants. De la laine devra aussi être soufflée autour de la trappe. Pour finir, l’artisan vérifie que l’isolation est parfaitement réalisée Il doit notamment s’assurer que le matelas de laine soufflé sur le sol est bien régulier.

Isolation des combles perdus avec la technique de la laine déroulée

La seconde technique couramment utilisée pour l’isolation des combles perdus est celle de la laine déroulée au sol. Celle-ci est plus longue, et donc plus onéreuse à mettre en place. En revanche, elle est tout aussi efficace que la technique du soufflage.

Précautions et vérification

Dans un premier temps, il est nécessaire de vérifier qu’une ventilation soit présente et que les ouvertures vers l’extérieur soient bien grillagées. Dans le cas contraire, des rongeurs risquent de s’introduire dans les combles une fois isolés. Assurez-vous aussi que le sol des combles soit en bon état et ne présente pas de traces d’humidité. Nettoyez les combles, et retirez toute la poussière présente sur le bas des murs pour assurer l’adhérence de la membrane d’étanchéité et de la laine à dérouler.

Pose de la laine par déroulement

La première étape consiste à installer une membrane d’étanchéité à l’air sous forme de rouleau. On la déroule d’un mur à l’autre afin qu’elle recouvre l’intégralité de la surface au sol des combles perdus. Elle doit dépasser de 10 centimètres sur chacun des parois. On commence par la zone la plus éloignée de la trappe d’accès. À l’aide d’un adhésif, on joint toutes les couches de la membrane et on appose un mastic aux parois des combles pour y coller la membrane. Ceci permet de garantir l’étanchéité à l’air.

L’artisan RGE peut ensuite commencer à dérouler la laine de verre. Le matelas de laine doit être retiré de son emballage délicatement, afin de ne pas couper l’isolant. Le premier rouleau doit être installé dans l’angle opposé à la trappe d’accès. Il doit être appliqué contre les parois, afin d’éviter les ponts thermiques. Si l’isolation est effectuée correctement, cette technique permet d’atteindre les objectifs de résistance thermique fixés à R ≥ 7 m◊K/W.

Isolation des combles perdus avec la technique de l’épandage ?

Si vos combles perdus sont accessibles, il est possible d’envisager une isolation par épandage. Mais cette technique convient tout aussi bien pour les combles aménagés du fait de sa faculté de mise en oeuvre.

Principes

Le principe de cette méthode est simple : répartir l’isolant en vrac entre les solives du plancher des combles. L’ouate de cellulose, la laine de mouton et les laines minéraux de type laine de roche ainsi que la laine de chanvre sont les plus souvent utilisés pour les combles perdus. Mais bien évidemment, le choix de l’isolant vous appartient. Et à l’opposé du soufflage qui doit être mécanique, vous pouvez épandre votre isolant manuellement. Ceci vous permettra d’atteindre les endroits difficiles d’accès. Par ailleurs, vous n’avez pas besoin d’être à plusieurs pour la réaliser. L’isolation par épandage assure d’excellentes performances acoustiques et convient pour les petites ou moyennes surfaces.

Comment procéder

Comme pour toute isolation, il faut toujours veiller à éviter les condensations dues aux vapeurs d’eau en prenant soin d’appliquer un pare-vapeur sur le sol des combles. C’est ce qui va garantir l’étanchéité de votre isolation. De plus, si vous souhaitez être tranquille pour un bon bout de temps côté confort thermique et acoustique, pensez à bien calfeutrer la jointure toiture/façade ou autres jointures comme les conduits de cheminées, la trappe, les gaines… Après avoir égalisé la hauteur de l’isolant au moyen d’un outil comme un râteau, terminez le chantier par l’isolation de la trappe d’accès. Servez-vous pour cela d’un panneau isolant que vous découperez de façon à ce qu’il ait la même dimension que la trappe. N’oubliez pas d’appliquer la jointure pour maintenir une bonne étanchéité à l’air.

Découvrez nos derniers articles

Quels intérêts à isoler les combles perdus avec du chanvre

Le chanvre en vrac, du fait de ses nombreuses caractéristiques,…

En savoir plus
Isolation Des Combles

L’isolation d’un comble perdu, un mal nécessaire

Qu’ils soient aménagé ou perdu, un comble doit faire l’objet…

En savoir plus

Comment isoler les combles perdus à la laine de verre?

Bien isoler les combles perdus ou aménageables permet au propriétaire de…

En savoir plus

Isolation des combles perdus par soufflage de la laine de verre

Isoler les combles permet de réduire jusqu’à 30% sa consommation…

En savoir plus

Sur l’isolation thermique des combles perdus

Selon la charpente choisie, les combles peuvent être aménageables ou…

En savoir plus
Travaux D'isolation Des Combles

L’isolation des combles perdus

L’isolation des combles est sans doute, une des meilleures façons…

En savoir plus

Techniques et prix d’isolation des combles perdus

Les endroits de la maison qui permettent d’assurer le plus…

En savoir plus

Isolation des combles perdus, une nécessité incontestable

Isoler les combles, qu’ils soient perdus ou aménageables, est une…

En savoir plus

Quelle solution pour isoler un comble perdu ?

Afin d’isoler votre comble perdu, choisissez la structure qui vous…

En savoir plus