skip to Main Content

Tout savoir sur l’isolation du plancher des combles

Tout Savoir Sur L’isolation Du Plancher Des Combles

    L’isolation du plancher des combles est un bon moyen de réduire sa consommation d’énergie et du coup, ses factures de chauffage. Mais cette opération n’est pas une mince affaire et une mauvaise isolation des combles peut avoir de lourdes conséquences. Découvrez les meilleures façons de mener à bien les différentes mises en oeuvre.

    Pourquoi faut-il faire de l’isolation des combles une priorité

    S’il y a un sujet sur lequel vous devez vous montrer intransigeant, c’est bien sûr l’isolation de vos combles. Les combles mal isolés impliquent la nécessité de surchauffer pour une température décente à l’intérieur. Le cas contraire, les occupants d’une maison mal isolées doivent faire face à températures excessivement élevées durant les fortes chaleurs. C’est le résultat de fortes déperditions thermiques qui sont essentiellement constatées au niveau de la toiture de l’habitat. Mais une mauvaise isolation peut également être à l’origine d’humidité qui, à long terme, va détériorer aussi bien la construction que vos planchers de combles. Cela va ensuite engendrer des travaux de rénovation encore plus coûteux qu’une simple pose d’isolation efficace. Tout cela sans parler des nuisances sonores extérieures.

    Rien que pour ces raisons, vous devez penser à faire des travaux d’isolation adéquats pour vos combles, qu’ils soient aménagés ou perdus. De plus, vous valorisez votre patrimoine en cas de revente si l’isolation a été faite dans les normes.

    Isoler le plancher des combles : la meilleure façon d’isoler les combles perdus

    Pose de laine minérale pour isoler les planchers des combles
    Les professionnels savent que isoler le plancher des combles est plus avantageux qu’isoler la toiture. Notamment si la surface n’est pas aménageable. De cette façon, comme l’espace ne sera pas utilisé pour en faire une salle à vivre, l’isolation pourra se faire plus rapidement et n’exigera pas une quantité élevée d’isolant.

    Pour isoler le plancher des combles, on peut recourir à des panneaux semi rigides, souples ou rigides, ou encore des flocons. Mais quel que soit le type de panneaux choisi, il faut impérativement poser une membrane d’étanchéité entre le plancher et l’isolant, en prenant soin de ne pas la couper.

    S’il s’agit de chevrons en bois, le mieux est d’opter pour des matelas d’isolation faits en laine minérale comme la laine de verre ou laine de roche, à placer entre  les chevrons. Si une plaque en béton fait office de plancher, dans ce cas, les plaques d’isolation qui prennent moins de place sont plus préconisées. Elles sont en plus dotées d’une excellente valeur d’isolation.  L’isolation du plancher des combles peut se faire par-dessus idéalement pour une rénovation. La faire par-dessous n’est pas très conseillé. Et pour cause, le plancher léger ne soutiendra pas le poids de la doublure. De plus, la freine vapeur ne sera pas assez résistante, sans parler d’une mise en oeuvre assez périlleuse.

    L’avantage d’isoler le plancher par-dessus est que cela ne va pas rogner l’espace sous le plafond.

     

    Quels matériaux et quels panneaux choisir

    Concernant le matériau, vous avez le choix entre les isolants végétaux et animaux, les isolants synthétiques et les isolants minces. Notons que les isolants végétaux comme la laine de coton, le chanvre ou les fibres de bois, ainsi que les isolants animaux comme les plumes présentent une très bonne performance thermique. Par contre ils sont moins efficaces au niveau phonique. Les synthétiques sont aussi performants mais ont une durabilité moindre. Tandis que les isolants minces conviennent plutôt pour les petites épaisseurs.

    Pour isoler le plancher des combles, la laine de verre fait partie des favorites. Non seulement elle est très économique mais est relativement facile à placer. Sa variante écologique est la laine de roche qui se place entre les chevrons. Un écran la protège contre l’attaque des rongeurs.

    Mise à part leur texture désagréable au toucher, les isolants minéraux, eux, possèdent une performance thermique et phonique élevée.

    S’il s’agit de planchers circulables, vous avez le choix entre des panneaux rigides ou semi-rigides. Dans le cas d’un plancher non circulable, adoptez plutôt des panneaux souples ou les flocons.

    Pour être sûr que les travaux soient réalisés dans les règles de l’art, n’hésitez pas à demander un devis gratuit et de faire appel à un spécialiste de l’isolation qui mettra en place une isolation thermique et acoustique efficace.