skip to Main Content

Pourquoi opter pour une isolation naturelle des combles

Pourquoi Opter Pour Une Isolation Naturelle Des Combles

    L’isolation naturelle des combles est la solution idéale si vous aspirez à une maison éco-conçue. En optant pour une isolation naturelle, vous utilisez des matériaux sains, pas énergivores et assurant un confort olfactif lors de la mise en oeuvre.

    3 catégories d’isolants sont actuellement disponibles sur le marché : les isolants naturels, minéraux et synthétiques. Dans cet article, focus sur les isolants dits  » naturels « .

    L’intérêt à isoler ses combles

    Pour éviter les chaleurs excessives de l’été au sein de votre habitat ainsi que les pertes de chaleur durant la période hivernale, rien ne vaut l’isolation. Face aux risques d’incendie, l’isolation naturelle est à privilégier pour les combles. Cela assure en même temps une isolation thermique et phonique avec une réduction sensible des bruits extérieurs.

    Choisir le bon isolant pour ses combles : zoom sur les isolants naturels

    Les isolants se présentent sous de nombreuses formes
    Dans le cadre d’une isolation thermique, on dénombre 3 familles de matériaux isolants. Chaque type d’isolant a ses caractéristiques propres et ses performances dépend surtout de sa compatibilité avec votre structure. Par conséquent, inutile de prétendre qu’un isolant puisse être meilleur qu’un autre.

    En raison de leur faible coût énergétique et de leur recyclabilité, les isolants naturels sont qualifiés d’écologiques ou bio-sourcés. En plus de disposer de bonnes performances thermiques, ils s’inscrivent dans le principe du développement durable et ne présentent aucun danger pour la santé. Leur seul inconvénient réside dans le fait qu’ils sont moins performants au niveau phonique.

    Les isolants naturels peuvent être d’origine animale ou végétale. De cette catégorie d’isolant font partie la laine de coton, la fibre ou laine de bois, la laine de chanvre, les plumes, le lin, la laine de mouton,  le liège expansé, la fibre ou ouate de cellulose et le vermiculite.

    Comme évoqué précédemment, aucun isolant n’est meilleur que d’autres. Toutefois, certains isolants bio-sourcés sont plus à privilégier que d’autres. Parmi eux, la ouate de cellulose qui présente un excellent déphasage et une polyvalence au niveau d’une isolation thermique et acoustique en plus d’être économique. On a aussi la laine de coton, la fibre de carton – nouveau venu dans le monde de l’isolation et dotée d’une performance thermique incroyable. Le plus prometteur de tous reste le liège en vrac : résistant à l’humidité, au feu et aux rongeurs.

    Le choix du type d’isolant doit prendre en compte plusieurs critères comme votre localisation géographique (votre habitation peut faire l’objet de chaleur élevées l’été si vous êtes dans la zone méditerranéenne par exemple, ou bien d’un climat humide, etc…), la compatibilité avec les parois de votre structure et bien sûr de votre budget.

    Rouleau ou panneau isolant

    L’installation d’isolant en rouleaux ou en panneaux dans les combles modernes en placoplâtre relève presque de l’impossible. Notamment  pour l’isolation des combles perdus. En effet, la trappe d’accès est souvent assez petite et on doit se déplacer accroupi au risque de passer à travers le faux plafond en cas de chute. C’est pour cette raison qu’il faut opter pour un isolant en vrac à souffler, qui en plus d’être très abordable est aussi facile à mettre en oeuvre. Et puisqu’il s’agit d’un espace non aménagé, il n’y a pas de contrainte d’esthétique ni de résistance mécanique.