fbpx skip to Main Content

L’essentiel à retenir sur l’isolation des combles

L’essentiel à Retenir Sur L’isolation Des Combles

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Pour ne pas la rater, il y a des essentiels à retenir sur l’isolation des combles. L’évolution des mœurs et des pratiques en matière d’isolation thermique de l’habitation découle de la reconnaissance quasiment globale de son enjeu pour l’environnement et le confort économique du foyer. Sans compter son avantage pour le bien-être des occupants.

Techniquement, l’isolation n’est efficace que si l’on sait choisir par où commencer. L’usage veut que l’on commence par la toiture ou les combles. Quel est le fondement de cette pratique ?

Pourquoi traiter l’isolation des combles ?   

Dans un premier temps, l’isolation est un ensemble de travaux coûteux, nécessitant souvent quelques priorisations dans sa mise en œuvre. Dans la plupart des cas, l’on commence par les endroits les plus vulnérables de la maison. En l’occurrence, le toit constitue l’un d’eux, sachant que c’est le premier élément qui supporte toutes les charges environnementales (pluie, vent, neige, ensoleillement, etc.).

Mais c’est aussi vers le haut que plus du tiers de la chaleur produit par le foyer s’achemine. Sans un traitement adéquat de cette partie de la maison, on risque alors de perdre considérablement en termes de confort thermique, et de favoriser de grosses dépenses énergétiques. L’isolation des combles se trouve donc être idoine, sachant également qu’on peut procéder, de différentes manières. Son intérêt est double car elle protège de la déperdition de chaleur mais aussi des agressions externes.

Quels types d’isolation choisir pour ses combles ?   

On définit par combles l’espace qui se trouve en-dessous du toit. Cet espace peut être aménageable ou non aménageables en fonction de son volume.

Pour ce qui est des systèmes d’isolation mis en œuvre, tout dépend de la possibilité pour les ouvriers de s’y introduire. Les combles aménagés ou aménageables sont assez spacieux pour permettre d’y apporter une isolation par l’intérieur, tandis que les combles non aménageables dits « perdus » sont difficiles d’accès. Deux grandes méthodes d’isolation sont alors mises en œuvre.


Isolation des combles par l’extérieur   

Pour la plupart des entreprises spécialistes en la matière, il s’agit de la méthode la plus efficace et la plus plausible pour les espaces aménageables. Effectivement, tout en apportant une protection optimale avec un minimum de risque de créer des ponts thermiques, l’isolation des combles par l’extérieur présente également l’avantage de préserver l’espace intérieur. Cette approche emporte quelques solutions, dont principalement le sarking, consistant à insérer des isolants directement entre le toit et la charpente, et le détuilage qui consiste à insérer les isolants sous les tuiles.

Isolation par l’intérieur des combles

Il s’agit d’une solution moins onéreuse du fait que les opérations sont plus ou moins faciles à réaliser, ne nécessitant pas de grosses interventions. Mais ce procédé gratte davantage le volume intérieur. Sinon, diverses solutions s’offrent aux propriétaires.

Pour les combles perdus non aménageables, c’est-à-dire peu ou non accessibles, l’on procède par soufflage ou épandage (l’ouvrier peut se mettre debout) de matériaux isolants en vrac, mais aussi par la pose de plaques isolantes sur le plancher de combles.

Pour les combles aménagés, en dehors de l’isolation du sol par pose de dalles sèches sous revêtements au choix par exemple, on procède à la pose de plaques isolantes sous les rampants du toit. Cette dernière solution dépend du type de charpentes, mais aussi du volume que l’on est prêt à sacrifier et de la performance thermique à atteindre. Ainsi, on procède par isolation en simple couche transversale entre les chevrons, ou par double couches croisées.

Quels sont les isolants thermiques idéaux pour les combles ?   

Le choix de l’élément isolant est en effet essentiel en matière d’isolation thermique, puisque de cela dépend aussi bien l’efficacité de l’ouvrage, le coût des travaux, l’espace préservé, le poids adéquat de la toiture pour éviter le trop plein de charges, etc.

Chacun peut orienter son choix en fonction de la qualité d’isolation (résistance thermique), du prix, de la facilité de pose, etc., dans la mesure où, généralement, l’efficacité en détermine le coût. De manière générale, les laines minérales (verre, roche) offrent le meilleur équilibre qualité/prix.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici