fbpx skip to Main Content

Comment éviter un pont thermique au niveau de la toiture ?

Comment éviter Un Pont Thermique Au Niveau De La Toiture ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

La présence d’un pont thermique dans la toiture est un facteur important de déperdition énergétique. Il peut apparaître en l’absence d’une isolation thermique ou lors d’une isolation mal effectuée.

Pour limiter la dissipation d’énergie dans votre maison, vous pouvez réduire les risques d’apparition d’un pont thermique au niveau de la toiture. La discontinuité des matériels isolants entraîne cette formation de pont de transmission indésirable.

Qu’est-ce qu’un pont thermique dans l’isolation sous toiture ?

Un pont thermique désigne une zone (sous la toiture ou sur d’autres parois) dans laquelle la résistance thermique est différente par rapport à l’ensemble de la structure. Il s’agit d’un pont de transmission qui peut conduire à une déperdition de chaleur. Ces fuites d’air chaud sont responsables d’une perte de 10 à 20 % d’énergie dans votre logement.

L’apparition d’un pont thermique, aussi appelé nœud constructif,  se passe au niveau des matériaux de construction sur lesquels l’isolation a été interrompue. Au niveau de la toiture, il peut correspondre aux espaces sur les fermettes de la charpente si l’isolant n’est pas bien en place. Le risque est assez courant, surtout pour les isolations sous toiture à simple couche. Étant donné que les panneaux de laine sont installés entre fermettes, il y a forcément une rupture. Ce sont ces chevrons qui deviendront facilement les transmetteurs de chaleur. En hiver, cela causerait une fuite considérable tandis qu’en été il causerait un surchauffage de la maison. 


Comment le détecter ?

La présence d’un pont thermique sous votre toiture n’est pas facilement détectable à l’œil nu. Le moyen le plus pratique pour déceler sa présence c’est à la main. Autrement dit, il vous suffit de passer votre main sur les zones que vous suspectez. Pour savoir s’il y a effectivement un nœud constructif, vous constaterez une différence de température nettement perceptible.

En hiver, la température au niveau du pont thermique sera inférieure à celle de toute la structure en général. C’est la preuve qu’il y a bel et bien une fuite de chaleur. Pour plus de précision, vous pouvez utiliser un thermomètre de contact et vous serez fixé. Une autre astuce consiste à observer la couche de neige ou de givre sur le toit. L’absence sur certaines parties, qui devraient correspondre à la charpente, vous indiquera la présence de nœuds constructifs.

Par ailleurs, si vous voyez des traces de condensation ou des taches d’humidité, ils peuvent en être la cause. La thermographie est une autre alternative qui ne trompe pas. Elle consiste à observer par rayons infrarouges les variations de température, bien qu’il s’agisse d’un procédé plus complexe.

Comment empêcher un pont thermique sous toiture ?

Précisons, d’abord, que les conséquences d’un pont thermique au niveau de la toiture ne sont pas négligeables. D’autant plus que la présence de ces nœuds constructifs peut remettre en cause votre confort. Dans tous les cas, ni les fuites de chaleur, ni le surchauffage n’est une condition appréciable.

Comme nous l’avons déjà mentionné auparavant, les déperditions thermiques engendrées par des  nœuds constructifs avoisinent les 20%. Certes, ce taux est moins élevé que celui d’une toiture complète dépourvue d’isolation. Toutefois, dans le but d’optimiser la performance énergétique de votre maison, la consommation de chauffage qui va le compenser reste considérable. Et outre une hausse de facture, sachez que les pertes de chaleur contribuent fortement à l’émission des gaz à effet de serre.

D’autre part, rappelons aussi que le pont thermique peut entraîner une condensation de l’air chaud sous votre toit. Cette humidité, aussi bien que les traces qu’elle laisse peuvent aboutir à l’apparition de moisissures ou de salpêtres. Ces tâches ne sont pas seulement gênantes et sources de mauvaises odeurs, mais peuvent aussi nuire à la santé. En d’autres termes, elles peuvent causer des irritations ou des allergies chez certaines personnes.

Éviter l’apparition d’un pont thermique

La clé pour empêcher l’apparition d’un pont thermique sous toiture est une isolation correctement faite. Quand vous installez votre panneau isolant, vérifiez que le matériel correspond parfaitement. Si vous utilisez un isolant avec coutures, n’oubliez pas d’ajouter des bandes adhésives pour un résultat sans faille.

Une fois que vous aurez finalisé votre isolation thermique en installant un pare-vapeur, assurez-vous qu’aucune partie ne soit transpercée. Enfin, pour prévenir les soucis liés à l’humidité, une bonne ventilation est primordiale pour éviter des nœuds constructifs.

L’isolation en extérieur peut également s’avérer être une excellente alternative contre la formation d’un pont thermique. Référez-vous à des professionnels qui évalueront les travaux à entreprendre pour toute question d’isolation thermique.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici