skip to Main Content

L’essentiel sur les matériaux isolants

L’essentiel Sur Les Matériaux Isolants

    Un matériau isolant est mauvais conducteur de chaleur et d’électricité. Plus précisément, en ce qui concerne l’isolation des bâtiments, l’isolant doit avoir la capacité de limiter les échanges de chaleur entre deux systèmes en contact. Les isolants thermiques sont nombreux sur le marché et possèdent chacun des caractères spécifiques qu’il faut prendre en compte pour l’isolation. Ce sont les dangers qu’ils peuvent représenter pour la santé, leur performance en isolation, leur durabilité ainsi que leur prix qui orienteront le choix.

    Les matériaux isolants les plus utilisés pour isoler les combles

    Ils  sont d’origines diverses, incluant une origine synthétique. Ce sont :

    • Les isolants d’origines minérales comme : la laine de verre et la laine de roche. La première, la plus utilisée par les français, est efficace pour l’isolation des toitures, de faible conductivité, et est de prix abordable. C’est aussi un isolant acoustique. La seconde est l’isolant qui convient le plus à l’isolation du toit exigeant une résistance mécanique élevée. Elle est disponible sous formes de flocons et de coquilles, de panneaux et de rouleaux.
    • Les isolants d’origines végétales comme le chanvre et la ouate de cellulose. Le chanvre est disponible en nappes liées par du polyester. Avec une conductivité très faible, la laine de chanvre a une capacité d’isolation très élevée. La ouate de cellulose, obtenu avec du papier qu’on a recyclé, ayant subi un traitement anti-insectes, convient très bien pour isoler les combles perdus. On l’applique par soufflage.
    • Les isolants synthétiques comme le polystyrène expansé et le polyuréthane. Le polystyrène expansé, parmi les plus utilisé en tant qu’isolant, est obtenu à partir du polystyrène en billes qui sont ensuite liées par compression. Le polyuréthane, de conductivité très faible, est aussi un isolant très efficace et durable.
    • Des isolants d’origine animale comme la laine de mouton et les plumes.

    Sur les dangers que l’isolant peut présenter pour l’homme :

    • La plupart des isolants sont inoffensifs.
    • Le polystyrène est dangereux car inflammable.
    • La laine de verre et de roche exigent une protection lors de leur pose.
    • Le verre cellulaire est toxique.

    Sur le prix, la laine de verre et la laine de roche sont les moins coûteux. Le roseau et le verre cellulaire, les plus chers.

    Quelques indices pour reconnaître les bons matériaux isolants

    A part vous protéger des bruits, des chaleurs accablantes ou vous éviter de passer un hiver trop rigoureux, l’isolation doit aussi faire barrage contre la concentration d’humidité dans votre logement. Aussi, pour ne pas vous tromper dans le choix de votre isolant, il doit répondre à ces critères de base :

    • avoir une résistance thermique R élevée. Sachant que R= e/λ, il dépend donc de l’épaisseur (e) et de la conductivité thermique ( λ). Choisissez toujours un isolant doté d’un R élevé car sa performance en dépend.
    • dans l’existant, (en rénovation), l’isolant doit au moins répondre à un minimum de critères requis pour le CIDD (crédit d’impôt au développement durable).

    Ainsi pour les :

    1. toitures et terrasses : R ≥ 4.5 m2.K/W
    2. plafonds des combles et rampants de toiture : R ≥ 6.0 m2.K/W
    3. planchers des combles perdus : R ≥ 7.0 m2.K/W
    4. murs, façades et pignons : R ≥ 3.7 m2.K/W
    5. et passage ouvert, vide sanitaire, sous-sol ou plancher bas : R ≥ 3.0 m2.K/W
    • Si vous hésitez entre deux isolants avec une même conductivité thermique, optez pour le plus épais car l’épaisseur de l’isolant influe sur sa performance.
    • Tenez compte de la densité du matériau. Plus elle est grande, mieux c’est car cela évite les dégâts des rongeurs et retarde la diffusion de la chaleur dans le logement en été.
    • La conductivité thermique (λ) d’un isolant représente son caractère conducteur de chaleur. Il ne doit pas conduire aussi facilement la chaleur donc un bon isolant aura un (λ) faible .
    • En principe, vous trouverez toutes ces indications sur les étiquettes d’efficacité thermique des isolants. Gardez en tête qu’un bon isolant doit protéger contre les nuisances sonores et offrir un confort thermique. Mais il doit aussi être difficilement inflammable. Les isolants naturels permettent de s’inscrire dans une démarche eco-responsable.

    D’autres informations utiles

    Il existe d’autres isolants parfois aussi efficaces que ceux cités précédemment, mais d’utilité rare pour raison de prix ou d’autres propriétés qui leur sont propres. Ce sont, entre autres :

    • La perlite, idéale pour l’isolation des combles perdus, toiture et terrasse mais est lourde et coûte cher.
    • Le liège et la fibre de bois, isolants écologiques. Ils sont de durabilité exceptionnelle mais à un prix élevé. Ils sont utilisés comme complément d’autres isolants.