skip to Main Content

Optimisation de l’isolation des combles en rénovation

Optimisation De L’isolation Des Combles En Rénovation

Actuellement, l’efficacité énergétique d’un bâtiment devient un enjeu très important, compte tenu, d’une part des coûts de l’énergie qui ne cessent de croître, et d’autre part des fortes déperditions thermiques de la maison, surtout des combles. Devant ce constat, force est de reconnaître que procéder à l’isolation des combles non faite lors de la construction ou une isolation devenue défaillante, est primordiale. Toutefois la performance thermique recherchée ne peut être atteinte sans la maîtrise de l’étanchéité à l’air des parois. D’ailleurs, la RT 2012 exige une bonne étanchéité à l’air par un écran sous toiture HPV en association avec une membrane d’étanchéité à l’air pour les toitures.

Les techniques courantes d’isolation des combles en rénovation

Les procédés courants utilisés pour isoler les combles en rénovation ne diffèrent pas beaucoup de ceux utilisés lors de la construction en neuf. A savoir :

  • Isolation sous toiture, isolation sur toiture, isolation sur le plancher par un isolant (laine à dérouler le plus souvent), isolation entre les solives, pour les combles aménagés.
  • Isolation par soufflage d’une laine en flocon, isolation par une laine à dérouler, en isolation des combles perdus.

Les solutions axées sur l’étanchéité à l’air

L’augmentation de consommation d’énergie d’un logement peut aller jusqu’à 12% par les fuites d’air. C’est pourquoi, la réduire grâce à des dispositifs ou de produits appropriés s’avère nécessaire. Les travaux, en plus de l‘isolation classique et courante, sont axés dans ce sens.

  • En rénovation lourde

La rénovation lourde correspond à une réfection totale de la couverture. Dans ce cas, on doit obligatoirement  procéder à la mise en place d’un écran de sous toiture HPV qui protège l’isolation réalisée ainsi que la charpente.

  • En rénovation partielle

La mise en place de la membrane d’étanchéité est fonction de la nature des planchers.

Pour les planchers en béton ou plafonds en enduit plâtre et les percements de passage de gaines, étanchés correctement, la mise en place d’une membrane d’étanchéité à l’air est optionnelle. On peut procéder à l’isolation par les procédés courants.

Pour les planchers en bois légers, il est nécessaire à la mise en place d’une membrane pare-vapeur et d’étanchéité à l’air avant l’isolation.

 

3 truc devis

* champs obligatoires

barre fin