fbpx skip to Main Content

Isolation de combles perdus par soufflage de laine de roche

Isolation De Combles Perdus Par Soufflage De Laine De Roche

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Le soufflage de laine de roche est une méthode courante pour isoler les combles perdus. L’isolation des combles perdus est une façon d’accéder au confort thermo-acoustique et qui permet en même temps de bénéficier d’une économie en énergie par une baisse de facture de chauffage. Il existe diverses manières pour procéder à l’isolation ainsi qu’une multitude de bons isolants. La laine de roche soufflée figure parmi les isolants et les techniques les plus utilisés.  Rappelons qu’il est nécessaire d’entretenir l’isolation des combles pour pérenniser les résultats.

Isolation de combles perdus

On sait que les combles perdus ne sont pas aménagés parce qu’ils ne sont pas des lieux de vie. Les raisons sont la hauteur sous plafond insuffisante (moins de 1 m 80) pour une libre circulation, une pente inférieure à 30°. Parfois, le plafond servant de plancher n’existe même pas pour laisser les poutres apparentes. L’isolation sert à éliminer les ponts thermiques pour limiter les pertes de chaleur et économiser en factures d’énergie. Elle doit assurer un confort thermique optimal tout au long de l’année.

Une bonne isolation n’est pas seulement thermique, elle est aussi acoustique. L’isolation des combles résout en partie les  problèmes causés par les bruits extérieurs (avions, circulation automobile, trains, voisins), c’est son autre atout.

Enfin, les travaux d’isolation apportent une valeur et un cachet supplémentaires au bien immobilier.


Par ailleurs, l’état et d’autres organismes publics ou privés, apportent un intérêt particulier pour les travaux d’isolations des combles et y destinent de nombreuses aides sous certaines conditions.

Et par-dessus tout, la nature de l’isolant contribue grandement à la performance de l’isolation et le prix constitue un critère de choix, souvent déterminant. La laine de roche est un des isolants le plus prisés en isolation de combles perdus, en tant que bon isolant à prix abordable.

Soufflage de laine de roche pour isoler les combles : ses caractéristiques intéressantes

La laine de roche avec la laine de verre forment la famille de laines minérales. La laine de roche est obtenue principalement à partir de basalte (roche volcanique) chauffé jusqu’à la fusion qui, après transformations et ajout d’autres éléments, devient un produit renfermant de multitudes cellules d’air, mais tout à fait stable et étanche. Ce produit quasi naturel est parfaitement  recyclable.

La laine de roche est connue par :

  • Sa qualité isolatrice avérée en termes thermique et phonique. Sa résistivité, λ= 0,04 W /m.K et elle absorbe les bruits de chocs et aériens.
  • une capacité à freiner la vitesse de propagation du feu.
  • Son pouvoir de ne laisser passer l’eau pour rendre impossible une accumulation d’eau intérieure. Par contre, elle laisse passer la vapeur d’eau.
  • Son tassement quasi négligeable en cas de compression.
  • Sa durée de vie élevée, pouvant atteindre une cinquantaine d’année.
  • Sa bonne tenue face aux insectes dont les termites, sachant qu’elle ne renferme pas de cellulose.
  • Son prix relativement peu élevé : entre 4 et 25 € au m2.

Sur le marché, on la présente sous diverses formes : en vrac (flocons, nappes ou coquilles), en rouleaux, en panneaux.

Isolation des combles perdus par soufflage de laine de roche

Toutes ces propriétés que la  laine de roche possède la rendent très intéressante à utiliser dans un bâtiment, notamment comme isolant. La laine de roche soufflée est même la seule option en isolation de combles perdus d’accès difficile. C’est en plus une technique très simple, facile et rapide.

La déclinaison de l’isolant  à adopter est celle en vrac, plus précisément sous forme de flocons. Ce qui n’entraîne ni découpe ni chute. Et comme l’équipement se trouve à l’extérieur du bâtiment, il n’y aura pas non plus de problème de manutention.

La machine à souffler, fonctionnant sous-secteur, est reliée à un long tuyau souple : on désigne cet équipement par cardeuse souffleuse. Le principe consiste à aspirer les flocons de laine de roche à travers le tuyau pour en remplir l’espace entre les solives, selon l’épaisseur voulue. En outre, ce type d’isolant arrive très bien à épouser les moindres recoins.

On accède aux combles par une trappe d’accès, sinon par le toit, en enlevant quelques tuiles pour faire passer le tuyau ou encore à partir du garage.

Le travail requiert néanmoins quelques mesures de précaution.

Au préalable, il faut vérifier que le plancher puisse soutenir le poids de l’isolant, qu’il soit parfaitement propre et ne présente aucune signe d’humidité, ni de trous ou de fentes. En plus, les boitiers électriques et les bouches d’aérations doivent être couverts.

Il faut également contrôler la place de groupe de ventilation et faire en sorte qu’il n’aspire pas les flocons de laine de roche, grâce par exemple, à la mise en place de déflecteurs.

Une fois le travail achevé, il faut passer au calfeutrage des trous existant (trappe d’accès) ou improvisés.

Même si la pose est assez bruyante, l’isolation de 100 m2 ne demande que trois heures de temps.

Le travail est, de préférence, à confier à un artisan RGE spécialisé dans ce type de travail et qu’on appelle isocombliste. Connaissant les réglementations en vigueur, il est le seul à même d’arriver à accomplir le travail dans les normes et avec précision d’épaisseur (30 cm). C’est aussi une des conditions d’éligibilité aux aides qui sont nombreuses.

Pourquoi contacter un professionnel qualifié ?

Si vous hésitez à faire appel à un professionnel qualifié pour l’isolation de vos combles, prenez conscience que de cela dépendra son efficacité. En procédant ainsi, la performance thermique de votre isolation sera garantie. En revanche, si vous entamez vous-même les travaux, vous pourrez payer des coûts supplémentaires en cas d’une mauvaise exécution du chantier.

Avant de réaliser votre projet d’isolation, seul un artisan spécialisé pourra effectuer un diagnostic thermique initial. Cette étape permettra de vérifier l’état des combles dans votre structure : la charpente, le plancher ou l’extérieur de votre maison.

D’ailleurs, vu la complexité de cette tâche, vous ne pouvez pas choisir au hasard le professionnel. L’importance des travaux d’aménagement dans une pièce d’eau, une chambre d’enfant ou parentale, etc. dictera le prix de la prestation.

Seulement avant d’engager un expert, il est préférable de s’assurer de sa fiabilité. Au début de l’intervention, vous exposez en détail votre projet. Cela vous permettra d’évaluer à l’avance leur sens de l’écoute et d’avoir un devis estimatif de l’isolation.

À part cela, l’artisan devra suivre les normes exigées pour ce type de prestation : NF Habitat RGE, RGE ou qualifications Qualibat. Vous pouvez vérifier cela en consultant https://www.kbane.com/isolation/toiture/combles-perdus.

D’ailleurs, si vous recherchez des conseils fiables de professionnels, Kbane est une option intéressante. Avec des showrooms répartis sur tout le territoire, vous êtes en mesure de consulter une large gamme de matériel en plus d’un accompagnement personnalisé.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici