skip to Main Content

L’isolation des combles perdus

L’isolation Des Combles Perdus

    L’isolation des combles est sans doute, une des meilleures façons d’économiser. Les avantages que peut générer l’isolation des combles ne sont plus à prouver. Toutefois, pour assurer la durabilité des travaux, il faudra tenir compte de quelques facteurs, qui garantiront la  rentabilité des investissements effectués. Ils s’agissent ici de quelques orientations qui pourront significativement influencer sur la performance de l’isolation des combles perdus.

    Facteurs de performances

    combles perdus

    Qu’il s’agisse d’une rénovation ou d’un projet de construction neuve, quelques aspects sont à prendre en considération, avant d’opter pour une solution d’isolation des combles.Il s’agit:

    • Des caractéristiques du plafond
    • Du modèle de charpente
    • De l’inclinaison du toit

    Mais les principaux paramètres à assurer pour une meilleure isolation :

    • Pour le toit : l’étanchéité et la résistance qui devra supporter la charge additionnelle qu’apporteront les matériaux d’isolation.
    • Pour les matériaux d’isolation : la résistance thermique qui devra être élevée, l’étanchéité à l’air, l’épaisseur, ainsi que la conductivité.

    Techniques d’isolation

    Il existe plusieurs techniques d’isolation pour les combles perdus. Le choix de la technique dépendra du budget disponible, ainsi que des caractéristiques du projet (rénovation ou construction neuve, matériaux d’isolation choisis, type de plafond, etc.). Chaque technique présente ses propres spécificités :

    • Isolation par soufflage mécanisé : est rapide à mettre en place. La technique permet d’avoir des résultats optimum en termes d’isolation et est particulièrement durable. Elle permet également de renforcer l’isolation par d’autres types d’isolant comme la laine de roche, même des années après la mise en place initiale.
    • Isolation par épandage manuel : est adapté à tous les types de combles perdus. Cependant, cette technique est exceptionnellement appropriée aux plafonds rigides et surtout aux surfaces réduites.
    • Isolation par pose de rouleaux : est facile à mettre en œuvre. Elle peut être effectuée suivant plusieurs couches pour une meilleure isolation. Elle est adaptée aux plafonds lourds aux faux-plafonds suspendus.
    • Isolation par pose de panneaux : est surtout destinée aux faux-plafonds.

    Isolation des combles perdus : bons à savoir

    L’incontournable pare-vapeur

    D’une manière générale, l’isolation requiert la mise en oeuvre d’un pare vapeur. Sans ce dispositif, toute l’humidité sera emprisonnée dans l’isolant ce qui va engendrer des condensations des vapeurs d’eau. Parallèlement, il assure une bonne étanchéité à l’air de l’isolant. Par ailleurs, le pare-vapeur se pose toujours du côté chauffé, c’est-à-dire en dernier si vous isolez le toit et en premier s’il s’agit d’une isolation du sol du grenier par exemple. De cette manière, il sera en contact avec la pièce sous le grenier qui est donc chauffée. Néanmoins, il y a tout de même quelques précautions à prendre pour la pose d’un pare-vapeur selon que vous installez une ou deux couches d’isolants. Ainsi, gardez toujours à l’esprit que cette recommandation prévaut pour une isolation en simple couche. Au cas où il s’agit d’une isolation à deux couches, seule la première est à munir d’un pare-vapeur. La seconde est impérativement à laisser nue. Si elle en est munie, il faut la lacérer. De même, si les parois présentent des problèmes d’humidité, vous devez préalablement les traiter car pour que l’isolation tienne et agisse, elle exige un support parfaitement sec.

    Isolation des combles perdus et financement des travaux

    Conscient des enjeux économiques et environnementaux des travaux de rénovation énergétique, le gouvernement a mis en place des stratégies incitatives à destination des citoyens français. En ce qui concerne l’isolation des combles et particulièrement des perdus, elle donne droit à plusieurs aides comme l’isolation des combles à 1 euro, le CITE, le Crédit d’Impôt de Transition Énergétique, l’Eco-Prêt à Taux Zéro, le Pacte Energie Solidarité, les aides locales et régionales. Par conséquent, si vous voulez jouir de ces avantages, il y a toutefois des contraintes de performance à observer dont une résistance thermique R=7 m²·K/W  pour les combles perdus. Soit environ 30 cm d’isolant. Une autre condition est la pose de l’isolation par un artisan certifié RGE ou reconnu garant de l’environnement. C’est la personne la plus indiquée pour vous guider dans toutes vos démarches et vous conseiller sur les meilleures méthodes et isolants à mettre en oeuvre. Fort de ses expériences et compétences, il saura respecter une pose dans les règles de l’art et suivant les documents techniques d’applications ou DTA.

    3 truc devis

    * champs obligatoires

    barre fin