fbpx skip to Main Content

Comment réussir efficacement l’isolation des combles ?

Comment Réussir Efficacement L’isolation Des Combles ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Vous vous demandez s’il y a une meilleure façon de réaliser l’isolation des combles pour qu’elle soit efficace ? vous tombez bien. L’isolation des combles s’impose pour éviter les déperditions thermiques. Effectivement, en cas d’isolation non performante ou qui n’existe pas du tout,  ils sont responsables de la perte allant de 30 % d’énergie produite dans la maison. Ainsi, pour réussir dans les travaux, il est important de se renseigner sur les bons isolants thermiques et sur  les meilleures techniques de mise en œuvre.

Les éléments à prendre en compte pour le choix de l’isolant

Le respect de la règlementation en vigueur

Pour réussir l’isolation d’un comble, il est préférable choisir un isolant performant. Ce dernier doit répondre aux normes en vigueur, c’est-à-dire la règlementation thermique de 2012. Afin d’évaluer la performance d’un matériau isolant, il faut se référer sur sa résistance thermique symbolisée par la lettre R.

S’il s’agit d’une nouvelle construction, la loi exige que l’isolant ait un indice de R=8m². K/W. La règlementation n’impose pas une telle exigence pour la rénovation. Mais, il est toutefois conseillé de choisir un matériau possédant au moins une résistance R=7m². K/W. En se dotant de tel type d’isolant dans l’isolation des combles,  on pourrait profiter généralement de la principale aide mise en place par l’Etat et qui est le crédit d’impôt.

Le bilan environnemental du matériau

Le critère environnemental doit être pris en compte au moment de l’achat d’un isolant pour comble. SI possible, il est conseillé d’opter pour un isolant recyclable en fin de vie et qui a une énergie grise peu élevée, autrement dit un isolant écologique. En d’autres termes, sa fabrication, son transport  sa mise à œuvre (le tout caractérisée par l’énergie grise) et son recyclage ne doivent pas causer des dommages à l’environnement. En outre, il est aussi important de choisir un isolant qui n’émet pas de gaz carbonique dans l’atmosphère.


La résistance au feu

La résistance au feu est un élément à prendre en compte pour le choix d’un isolant. Pour cela, ce dernier doit remplir deux rôles majeurs. Tout d’abord, il doit pouvoir éviter la propagation des flammes en cas d’incendie. Cela signifie qu’il faut choisir un isolant qui n’entretient pas le feu. Mais, ce n’est pas le seul critère. En effet, il ne doit pas non plus émettre des substances toxiques durant l’incendie. De cette manière, on pourrait limiter les risques de suffocations. En général, pour évaluer le bon isolant, on peut très bien se référer sur son classement dans Euroclasses.

La non nocivité de l’isolant par rapport à la santé

Ce caractère se rapporte en général aux isolants écologiques (naturels, bio sourcés) et qui n’émettent pas de gaz toxiques.

L’isolation phonique

Pour choisir un isolant pour son comble, il faudra également vérifier s’il possède des qualités thermo acoustiques satisfaisantes. Ces dernières sont évaluées en fonction de sa capacité à empêcher la propagation des sons, caractérisée par l’indice d’affaiblissement de son Rw.

Les différentes catégories d’isolants

Par rapport à ces différents critères, on peut rencontrer différentes catégories d’isolants :

  • Les laines minérales ayant un bon rapport qualité/prix.
  • Les isolants naturels d’origine végétale ou animale, qui sont écologiques
  • Les produits de recyclage (papier, textile), écologiques mais à énergie grise moyenne.
  • Les isolants synthétiques, les moins écologiques car à énergie grise élevée

Quoi qu’il en soit, la qualité des isolants est le gage de leur efficacité. Les isolants de qualité sont ceux qui sont  certifiés (Acermi).

Les techniques de pose d’isolant

Les techniques sont variées en isolation de combles. C’est la qualité de mise en œuvre, en l’occurrence celle réalisée par des professionnels qui est le gage d’une isolation réussie. Toutefois, la technique est à choisir selon le type de combles et leur accès.

Pour les combles perdus

Difficilement accessibles, la technique utilisée idéale les combles perdus est le soufflage mécanique de flocons d’isolant.

Pour les combles perdus accessibles par une trappe, à partir d’un trou aménagé dans le toit, etc., on peut utiliser l’épandage manuel des flocons d’isolant entre les solives, ou l’utilisation de laines à dérouler entre les solives.

Pour les combles aménageables

Les rampants sont isolés par monocouche ou en bicouche croisée entre ou sous les chevrons avec une laine souple à dérouler. On peut aussi insuffler des flocons d’isolant dans du sac posé entre les chevrons.

Le plancher du comble est en général isolé par de la laine à dérouler entre les solives.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici