skip to Main Content

Isolation de la toiture et des combles

Isolation De La Toiture Et Des Combles

    Parmi les différents éléments de la maison, les combles sont ceux qui entraînent le plus de déperditions de chaleur. L’isolation des combles devient ainsi une priorité, si l’objectif est de réduire la consommation d’énergie dans la maison. Le fait est que c’est la pièce la plus en contact direct avec l’extérieur, donc une brèche importante favorisant les variations de température et le passage d’air. L’isolation des combles s’impose.

    car elle représente le potentiel d’économie d’énergie et d’argent le plus important. En prime, une étanchéité et une isolation correctes de la toiture et des combles garantissent votre confort thermique et acoustique durant toute une décennie.

    Techniques d’isolation pour les toits plats

    Les techniques d’isolation diffèrent selon que la toiture est plate ou en pente. Les maisons à toits plats sont exemptes de combles, tandis que les maisons à toiture inclinée en disposent. Ceux-ci peuvent alors être aménageables ou perdus.

    Pour les toits plats, il existe principalement quatre solutions qui ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients. Premièrement, il y a l’option « toiture chaude ». La technique consiste à insérer le matériau d’isolation entre le pare-vapeur et le film d’étanchéité. Il y a des cas où le matériau d’isolation est placé sous le film d’étanchéité, qui joue également le rôle de pare-vapeur. Avec cette technique, l’isolant est protégé et très durable. Mais les procédés d’installation sont relativement difficiles.

    Deuxièmement, il y a la solution « toiture inversée ». Dans cette technique, le matériau d’isolation est installé au-dessus de toutes les autres couches. Le matériau doit avoir d’excellentes capacités hydrofuges. L’isolation thermique est excellente avec cette technique, mais la durabilité de l’isolant est incertaine, étant donné qu’il est le premier exposé aux différentes agressions.

    Troisièmement, la « toiture combinée ». Cette technique est la combinaison des deux premières. Elle est très efficace, mais on aura besoin de deux couches d’isolant. Le prix est donc plus élevé.

    Quatrièmement, il y a la « toiture froide ». Contrairement aux trois premières, l’isolation se fait par l’intérieur. L’isolant est posé sous le toit, mais une lame d’air doit être installée sur la toiture. La technique est facile à réaliser, mais la longévité de l’isolant est faible. L’humidité s’installe facilement avec la lame d’air, ce qui fragilise le toit.

    Techniques d’isolation pour les toits en pente

    Selon les caractéristiques de la construction, les maisons à toiture plate sont dotées de combles. Il existe donc deux types de combles : aménageables ou perdus.

    Le caractère aménageable ou pas des combles dépend surtout du type de la charpente. Cependant, il est possible de modifier cette dernière pour rendre le comble habitable par la suite. Ainsi, plusieurs solutions s’offrent à vous en ce qui concerne l’isolation de votre toiture et combles.

    Pour les combles perdus, il y a deux possibilités. Quand les combles sont facilement accessibles, les matériaux sous forme de lame ou de rouleaux sont appropriés. Il suffit de dérouler ou d’installer l’isolant, de manière à recouvrir le plancher et les murs tout en dégageant les systèmes d’aération en place. L’épaisseur de l’isolant se fera en fonction de la hauteur des combles et de la performance recherchée. Pour les combles non accessibles, les matériaux à souffler comme les laines à souffler sont les plus appropriés. Il suffit de faire en sorte que les matériaux recouvrent la totalité de la surface y compris toutes les interstices par la technique de soufflage. Prenez soin de marquer en amont l’emplacement des boîtiers électriques.

    Ceci facilitera le repérage de ces derniers après le soufflage. Ce sont en fait des étiquettes de signalisation placées au-dessus de l’épaisseur à souffler. L’artisan va déterminer à l’avance cette épaisseur en tenant compte de la résistance thermique exigée, actuellement supérieure ou égale à 7. Il posera par la suite des petites réglettes appelées piges perpendiculairement aux solives et sur toute la surface du comble afin de connaître la hauteur de la laine à souffler. Ceci lui permet également de s’assurer d’une bonne répartition de l’isolant. Ces piges indiquent la résistance thermique atteinte par l’isolation.

    Pour les combles aménageables, les options sont multiples mais reposent toutes à priori sur une isolation sous les rampants de la toiture. On peut procéder par deux techniques d’isolation : soit par l’extérieur, soit par l’intérieur.

    L’isolation par l’extérieur consiste à fixer le matériau d’isolation en-dessus de la couverture. Ce qui implique d’enlever entièrement le revêtement de la toiture pour la pose. Les isolants sont généralement des matériaux rigides, sous forme de panneaux, de plaques ou de rouleaux. La technique est facile à réaliser, mais les matériaux doivent être très résistants et étanches. Les méthodes les plus courantes pour une isolation de la toiture et des combles par l’extérieur sont les panneaux de toiture autoportants qui procurent une isolation continue et durable. Il y a aussi la méthode par “ sarking “. Ce dernier a tendance à rehausser légèrement la toiture et consiste à insérer un lit d’isolant entre charpente et couverture.

    Avec l’isolation par l’intérieur, le matériau est installé entre la couverture et la charpente, c’est-à-dire entre les chevrons ou sous ces derniers. Selon la structure de la charpente et le volume à isoler, on peut également poser  des panneaux rigides ou semi-rigides ou des rouleaux notamment. Ils sont  entre autres conçus à partir de la laine de roche, la fibre de bois, le verre cellulaire, le polyuréthane, les laines végétaux, etc. Gardez toujours en tête qu’une isolation n’est efficace que si elle reste protégée des intempéries et les finitions correctement réalisées. La pose d’un pare-vapeur ou frein-vapeur hygrovariable ainsi que de deux couches croisées d’isolants est en l’occurrence cruciale pour optimiser l’isolation de la toiture par l’intérieur. Le principal inconvénient de cette technique est que l’isolation va empiéter sur le volume disponible de la pièce. Par contre, une isolation par l’intérieur est plus facile à réaliser mais a tendance à diminuer la surface habitable dans les combles. De plus, elle n’est pas très recommandée du fait du risque de condensation très élevé impliqué par l’installation de l’isolant contre le plafond du grenier de la maison. Une isolation de la toiture et des combles par l’extérieur est plus intéressante mais induit un certain niveau de difficulté de mise en oeuvre.

    Le choix vous revient donc après avoir mûrement réfléchi sur le pour et le contre de chacune des solutions proposées.

    3 truc devis

    * champs obligatoires

    barre fin