skip to Main Content

Le sarking : technique polyvalente pour une bonne isolation de toiture

Le Sarking : Technique Polyvalente Pour Une Bonne Isolation De Toiture

    Le sarking fait parler de lui en termes d’isolation de la toiture. Et pour cause, cette technique d’isolation fournit des performances isolantes remarquables. Les méthodes d’isolation de toiture sont devenues légion, à mesure que, de leur côté, les dispositifs utilisés se diversifient. Le sarking est un de ces nouveaux procédés à connaître en la matière. Parmi les plus populaires des techniques d’isolation de toiture, cette technique semble avoir tous les mérites pour de nombreux praticiens. Dans la réalité, s’agit-il d’une méthode plus intéressante et profitable que les autres ?

    Qu’est-ce que le Sarking ?

    Il s’agit d’une technique d’isolation assez récente, puisqu’elle n’est en vogue que depuis 2014. Elle est réalisée essentiellement de l’extérieur. « Isolation en continu » pour le franciste, le sarking consiste tout simplement à modifier la toiture en la surélevant, pour permettre par la suite d’insérer plusieurs couches d’isolants et de matériaux accessoires.

    Le Sarking : ses avantages

    Le sarking présente quelques points forts, comme le fait :

    • D’être facile et rapide à mettre en œuvre, sachant que les panneaux d’isolants utilisés sont rigides, ce qui les rend manipulables à souhait.
    • D’être compatible à tous les types de toiture plate ou en cathédrale.

    Ses avantages ne sont pas non plus des moindres puisque :

    • Les travaux se font à l’extérieur et laissent donc à la maisonnée de s’occuper sereinement de ses activités quotidiennes à l’intérieur.
    • En dehors du fait que l’espace intérieur (dans les combles aménagés par exemple) est conservé, le sarking offre aussi l’occasion de redonner une nouvelle allure au toit de la maison. En l’occurrence, il existe de nombreuses possibilités de rénovation grâce à la disponibilité des matériaux utilisables en couverture dont la plus reconnue pour être le meilleur dans tous les sens du terme est le bois d’œuvre. Il est même possible de modifier un peu la charpente.

    Les performances du sarking de toiture

    • En matière de performance d’isolation thermique, cette méthode est parmi celles qui donnent les meilleurs résultats dans la mesure où le dispositif est homogène, stable et sans discontinuité. Le peu de risque de formation de ponts thermiques constitue la conséquence la plus importante.
    • C’est également un procédé connu pour maximiser l’isolation acoustique.

    Le Sarking de la toiture : quels inconvénients ?

    En revanche, le sarking n’est pas sans emporter avec lui quelques désagréments, car effectivement :

    • Choisir le sarking implique le déploiement de plus grands moyens que pour les techniques d’isolation par l’intérieur et aussi, l’opération exige plus de temps.
    • Opter pour le sarking s’avère également plus coûteux compte tenu de la nécessité d’acquérir les nombreux matériaux à intégrer ainsi que l’exigence de modifications à apporter à la charpente.
    • S’il est vrai que la pose d’isolants en sarking est simple, cette méthode ne nécessite pas moins de la rigueur et de la précision, afin que l’installation soit la plus stable possible face au vent par exemple, et cela est d’autant plus vrai si on travaille sur une toiture traditionnelle.

    Comment réaliser une isolation de type sarking ?

    L’isolation en continu est réalisée suivant quelques étapes, consistant en :

    • La mise à nu de la toiture. Il faut en effet débarrasser la charpente de son ancienne couverture.
    • La pose des chevrons et des contre-chevrons. Ce sont les premières pièces essentielles pour la fixation et la stabilisation des isolants et du nouveau toit, tout en constituant des points d’aération.
    • La mise en place du  pare-vapeur. Même non obligatoire cette étape est toutefois recommandée.
    • L’installation du platelage. Il s’agit des lames de bois ou des panneaux OSB contre lesquels les isolants seront placés.
    • La pose de lattes et de contre-lattes. Cette étape permet d’optimiser la fixation des isolants, tout en assurant qu’aucune brèche ne se forme et ne compromette l’étanchéité de l’ensemble.
    • La mise en place de la couverture. C’est la finition proprement dite en matière de sarking. À ce propos on a le choix entre un bon nombre de modèles de toiture.

    D’autres variantes du sarking existent, dont principalement le sarking par double couche sur chevrons. Il s’agit simplement d’ajouter une deuxième couche d’isolants pourvue d’un pare-pluie de grande qualité, pour éviter la détérioration précoce des isolants.

    GRATUIT ET SANS
    ENGAGEMENT

    Notre service est 100% gratuit
    et ne vous implique aucunement
    à passer à l’achat

    RAPIDE

    Les entreprises vous rappel
    très rapidement afin
    d’effectuer un devis sur mesure

    QUALITÉ ET CHOIX

    Nos entreprises sont agréés
    et sélectionné pour leur
    rigueur et leur sérieux.

    * champs obligatoires