skip to Main Content

Isolants écologiques : ce qu’on doit savoir

Isolants écologiques : Ce Qu’on Doit Savoir

    Par souci de l’environnement, beaucoup d’entre nous voulons opter pour des isolants écologiques lors des travaux d’isolation. Mais encore faut-il savoir bien les choisir. Cet article vous renseigne sur tout ce qu’il faut savoir sur les isolants dits écologiques.

    Un large panel d’isolants est aujourd’hui disponible sur le marché. On sait bien que l’utilisateur, dans son choix doit trouver le bon équilibre entre quelques paramètres principaux dont le prix, l’efficacité, la facilité de pose, le respect de l’environnement et de la santé de chaque membre du foyer. Sur ce dernier point, les isolants naturels occupent la première place. Cet article essaie de donner un peu d’éclaircissements sur ces produits qui font parfois l’objet de débat.

    Isolants écologiques : principes et caractéristiques

    On appelle isolants naturels les produits issus d’un mode de fabrication faisant appel essentiellement à l’utilisation de matériaux naturels. On peut parler des isolants laineux issus de la transformation de fibres végétales (chanvre, coco, lin, etc.) ou de poils d’animaux (mouton). Sinon, d’autres produits isolants peuvent aussi être appelés naturels puisque leur matière se trouve dans la nature (laines minérales, etc.). Tout de même, le qualificatif « écologique » appelle à d’autres facteurs que la nature de la matière première. Ces autres paramètres définissant un isolant écolo, ce sont :

    1. Le mode de fabrication et le transport

    Un isolant écologique nécessite un minimum d’énergie dans le cadre de la production des isolants. Le taux de substances potentiellement nocives utilisées est également minime, voire nul dans la plupart des cas. Il faudrait aussi que le transport du produit ait sollicité le minimum de dépenses énergétiques.

    2. L’énergie grise consommée

    Le niveau d’énergie renouvelable ou pas, fourni parallèlement à l’utilisation de l’isolant sur toute sa durée de vie importe également dans la définition d’un produit écologique.

    3. L’émission d’éléments nocifs

    C’est l’absence de toute émission nocive pour la santé et l’environnement humains durant tout le cycle de vie de l’isolant, à l’exemple du CO2, du COV (composés organiques volatils), etc.

    4. La recyclabilité

    C’est la possibilité de réutiliser le produit en fin de vie ou d’usage, pour la conception du même isolant ou d’un autre produit.

    Même en considérant ces différentes caractéristiques, il faut en même temps prendre en compte les propriétés thermiques et d’isolation acoustique, de même que l’intérêt technique des isolants écologiques. En l’occurrence, la plupart des isolants du marché présentent une bonne conductivité et de meilleures propriétés d’isolation acoustique.

    Isolants écologiques : quelles performances par rapport aux produits synthétiques ?

    C’est le premier objet des doutes de ceux qui hésitent encore à l’usage des isolants dits écologiques. Mais même si, pour l’heure, ces produits sont minoritaires sur le marché, en phase de test pour ainsi dire, quelques-uns d’entre eux affichent d’excellents résultats en termes d’efficacité.

    Voici un tableau récapitulatif des principaux isolants considérés comme écologiques du marché. Les éléments chiffrés sont à titre indicatif, sachant que les performances varient aussi selon la présentation de l’isolant (en vrac, en panneau, rouleaux, injecté, etc.).

    MatériauLambdaDéphasage pour un isolant de 20 cmIsolation acoustique
    Fibres de bois0,036 à 0,0457,5 à 15 heuresExcellente
    Liège0,037 à 0,0459 à 13 heuresBonne – excellent pour les bruits d'impact
    Cellulose0,035 à 0,048 à 12 heuresBonne
    Chanvre0,039 à 0,77 à 9 heuresBonne
    Lin0,04-Moyennement bonne
    Roseaux0,0478 heuresBonne
    Laine de mouton0,035 à 0,0425 heuresBonne
    Plume de canard0,042 à 0,044-Bonne
    Métisse0,0396 à 8 heuresBonne
    Laine de verre0,0396 heuresBonne
    Laine de textile recyclée0,039 à 0,05110 heuresBonne
    Laine de coton0, 37 à 04010 à 12 heuresBonne

    Au vu de ce tableau, il faut reconnaître que la plupart des isolants thermiques écologiques présentent au moins une conductivité aussi basse (bonne) que la star des isolants qui est la laine de verre. Mais à la différence de celle-ci, la majorité présente un déphasage important, offrant un maximum de confort en hiver. Sinon, l’autre intérêt à opter pour l’isolant naturel écologique, c’est leur étanchéité à l’air et leur perméabilité à la vapeur d’eau. Ces propriétés sont essentielles dans le cadre d’une construction où les structures du bâtiment doivent respirer.

    Isolants écologiques : quelle durabilité ?

    La durée de vie est en effet une donnée importante à considérer dans le choix d’un isolant écologique. Mais ce produit est-il durable justement ? Si les louangeurs des isolants classiques comptent une cinquantaine d’années pour la laine de roche et 10 ans pour la laine de verre, on retrouve une meilleure durabilité chez certains produits écolos comme le liège qui peut atteindre 100 ans. Tout de même, les données concernant la pérennité des isolants restent théoriques. La durée de vie des isolants est fortement impactée par différents facteurs extérieurs comme les variations de température elles-mêmes, les rongeurs et les insectes, etc.

    GRATUIT ET SANS
    ENGAGEMENT

    Notre service est 100% gratuit
    et ne vous implique aucunement
    à passer à l’achat

    RAPIDE

    Les entreprises vous rappel
    très rapidement afin
    d’effectuer un devis sur mesure

    QUALITÉ ET CHOIX

    Nos entreprises sont agréés
    et sélectionné pour leur
    rigueur et leur sérieux.

    * champs obligatoires