skip to Main Content

Isolation des combles perdus par soufflage de la laine de verre

Isolation Des Combles Perdus Par Soufflage De La Laine De Verre

    Isoler les combles permet de réduire jusqu’à 30% sa consommation d’énergie en chauffage. La technique  par soufflage de flocons de laine de verre est la plus adaptée aux combles perdus. En effet, ces types de combles sont difficilement accessibles, et la pose d’isolant en plaques ou en rouleaux s’avère impossible. Une fois avertie de la démarche à suivre et en possession des matériels appropriés, l’isolation des combles perdus par soufflage est à la portée de toute personne disposée à la mettre en place. Toutefois, l’aide d’une autre personne pour utiliser la machine à souffler est nécessaire.

    Matériaux et outils

    Pour le bon déroulement des travaux, il faut :

    • un cutter, une l’agrafeuse, la machine à souffler
    • des piges, de la laine de verre à souffler, de l’habillage pour la trappe
    • des équipements de protection nécessaires, notamment des vêtements larges et à manches longues, des gants et des masques.

    Travaux préparatoires

    Avant de procéder au soufflage, on doit :

    • Vérifier l’étanchéité du plancher pour pouvoir agir en conséquence ainsi que sa capacité à supporter l’isolant.
    • Assembler tous les éléments de la souffleuse pour qu’elle soit prête à être utilisée.
    • Ouvrir les sacs de laine de verre dont l’étiquette est à conserver et émietter la laine qu’il contient.
    • Connecter la machine à l’alimentation.
    • Préparer les parois des combles qui vont recevoir les miettes de laine. Celles-ci vont se mettre entre les madriers et remplir toutes les interstices. Pour repérer l’épaisseur  souhaitée de laine à souffler, on utilise des piges qu’on fixe sur les madriers. En effet, la résistance thermique d’un isolant est fonction de son épaisseur.
    • Il est conseillé d’user de planches pour se déplacer pour pallier les chutes éventuelles.

    Soufflage de la laine de verre

    Pour la réalisation de cette dernière étape, il est important d’éviter les courants d’air et de tenir convenablement la souffleuse.

    On met en marche la souffleuse et on commence le soufflage vers les parois opposées à la trappe, par jets réguliers, en veillant à ne pas entasser la laine à un seul endroit.

    Si on veut que la laine soit projetée à 2 m, le tuyau doit se trouver horizontalement à 1 m de hauteur. S’il s’avère nécessaire d’uniformiser l’épaisseur de laine à un endroit donné, on y envoie seulement de l’air par la souffleuse.

    Pour les endroits avoisinants la trappe, on installe l’habillage avant de souffler.

    Le volume de laine utilisé est connu grâce aux étiquettes conservées jusqu’à la fin du soufflage.

    Les plus d’une isolation des combles perdus avec de la laine de verre à souffler

    D’après les chiffres, 90 % des logements français ont recours aux laines minéraux comme la laine de verre et la laine de roche pour leur isolation. Satisfaisant sur le plan acoustique et thermique, ce sont les isolants les plus répandus en France. Ils sont satisfaisants à la fois sur le plan thermique et acoustique.
    Ils sont disponibles en rouleaux et plaques. Mais l’isolation avec de la laine de verre à souffler (en flocons) ne convient que pour les combles difficilement accessibles et non habités. Elle présente de nombreux atouts comme une rapidité de mise en oeuvre et une facilité de pause. En effet, il n’est pas nécessaire de protéger l’isolant. Vous n’avez pas non plus besoin de poser des plaques de plâtres. Il suffit juste de souffler la laine à l’aide d’une machine spécifique mais de façon convenable pour avoir une couche uniforme. Si vous ne vous sentez pas à la hauteur, n’hésitez pas à confier cette tâche à un professionnel qui est plus habitué à manœuvrer la machine pour atteindre le but recherché.

    Le soufflage peut se faire de l’intérieur ou de l’extérieur selon le niveau d’accessibilité des combles. Vous pouvez déposer une large couche pour parfaire l’isolation thermique de votre habitat. En prime, le prix reste abordable en comparaison avec les autres techniques d’isolation ou d’autres matériaux pour les combles. Pour la ouate de cellulose en l’occurrence, vous devrez payer jusqu’à 35 euros le mètre carré pour des résultats plus ou moins comparables.

    Mise en oeuvre de la laine de verre à souffler : les précautions indispensables

    Une grande adaptation à tous les environnements est sans doute l’un des principaux atouts de la laine de verre. Mais il y a des mesures à prendre en compte pour que sa performance soit optimum :

    • Avant le soufflage, prenez soin de bien vérifier l’étanchéité ainsi que la solidité du plancher. Ces matériaux sont en effet très sensibles aux vapeurs d’eau et doivent être associés à un pare-vapeur de type papier kraft ou en aluminium pour éviter la condensation. Ce dernier doit alors être posé vers l’intérieur de la maison.
    •  Fixez des étiquettes pour signaler la présence des boîtiers électriques. Ceux-ci doivent en effet toujours rester visibles pour que vous puissiez facilement les repérer.
    • Les diverses dimensions de la laine de verre restent encore insuffisantes pour une isolation correcte. Il faut au moins 10 cm pour les parois et 20 cm pour les combles. Avec la méthode du soufflage, vous pouvez ajuster l’isolation de vos combles perdus au moment des rénovations notamment. Si vous souhaitez connaitre le niveau de la performance thermique atteinte, fixez des piges graduées depuis le sol. Vous pourrez renforcer votre isolation au moment opportun.
    • Il convient de noter que la laine de verre et la laine de roche sont suspectées d’être cancérogènes. Elles sont en effet constituées de fibres capables d’attaquer les alvéoles pulmonaires. Aussi, pensez à vous prémunir de masque, lunettes et combinaison en effectuant la pose ou le soufflage.

    3 truc devis

    * champs obligatoires

    barre fin